Bienvenue, Visiteur ! Connexion S’enregistrer
Sauvegarde des cartoon de Lak : ...


Note de ce sujet :
  • Moyenne : 3.22 (9 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Placebo
#31
« Excuse moi Levi. Je sais que tu n'es pas aussi loquace qu'une concierge italienne mais est ce que tu peux me parler du royaume où on va puisque tu as déjà tâter le terrain là bas. Le style vestimentaire, le contexte politique etc qui peut nous être utile? S'il te plait. »
Tact : 0, nota Levi, agacé par cette apostrophe soudaine. Il se tourna brièvement vers son interlocuteur(-trice) et, sans l’ombre d’un sourire, déclara le plus sérieusement du monde :
-Je suis allé à Aelia pour trancher quelques carotides et cacher quelques corps, pas en pèlerinage touristique.
En clair : trace ta route, j’ai rien à dire.
La troupe partit à ce moment dans un galop soutenu, une fois qu’ils furent tous définitivement prêts. Après une bonne heure de chevauchée sans encombre aucune, ils pénètrent au pas dans un bois. L’orée de la forêt était très lumineuse, mais plus ils s’enfonçaient, plus la végétation devenait dense et inquiétante. Levi était parmi la tête de file et s’était tendu dès leur entrée dans le bois : quelque chose dans cet endroit clochait.
Ils continuèrent d’avancer, mais l’Assassin resta sur ses gardes, une main tenant les rênes, l’autre posée sur le manche de son sabre.
Son instinct ne l’avait pas trompé : quelques secondes plus tard, un bruissement dans les feuillages le fit dégainer son arme à la vitesse de l’éclair. D’un saut dans lequel il déserta son étalon, il para le coup fatal qui fondait sur la frêle Antigone, quelques mètres derrière lui. Il fit basculer la jeune femme de sa monture au passage et ils s’écrasèrent au sol dans un bel ensemble. Sûrement hagarde, l'aquamancienne ne réagit pas immédiatement mais lui sauta très rapidement sur ses pieds –à la fois pour riposter et pour couper court à l’embarrassante situation.
« C’est une embuscade ! » hurla-t-il à ses camarades qui étaient restés dans la surprise. « Il y en a d’autres ! »
En effet, les attaquants sortirent de leurs cachettes dans les arbres et fondirent sur eux avec violence. Ils n’avaient pourtant rien de simples bandits de grands chemins comme l’avait suspecté Levi aux premiers abords, mais bel et bien d’assassins ou encore de guerriers très aguerris.
Quelqu’un dans ce royaume ne voulait PAS, au point de tenter de les éliminer, qu’ils se rendent à Aélia. Levi, malgré sa répugnance en ce monde, se jeta corps et âme dans la bataille : là était bien la seule chose qu’il aimait dans ce jeu. Coups d’épée sur coups d’épée il tranchait ceux qui se mettaient en travers de sa route sans aucun scrupule. Ils avaient attenté à sa vie –enfin à celle d’Antigone, mais la conséquence en restait la même- il n’avait aucune indulgence à leur offrir.
Levi était du genre rancunier.
Il relâcha à peine sa garde quelques secondes pour voir l’état de ses coéquipiers qu’une lame vint érafler son épaule et sa clavicule, sans grande violence, mais qui sonna comme un rappel à l’ordre : le corps à corps, c’était une affaire individuelle et rien d’autre.
Bien heureux vous qui pleurez maintenant car vous serez dans la joie
Bien heureux serez-vous si les autres vous haïssent, s'ils vous frappent d'exclusion
et tressaillez d'allégresse
car votre récompense 
sera grande dans le ciel

 
Répondre
#32
Laura monte sur son cheval pour suivre le petit groupe de loin, ne parlant pas essayant de se faire oublier. Ils marchaient à présent dans la forêt et personne ne parlait. Laura restait en retrait, elle avait un mauvais pressentiment ou quelque chose d'autre, elle ne savait pas pourquoi. La lumière passait à travers les arbres, éclairant la forêt d'une façon magnifique. Les arbres baignaient dans la lumière. Seulement, les plantes étaient très nombreuses et inquiétantes. Laura était plutôt calme de l'extérieur, bien qu'à l'affut de quoi que ce soit. Elle avait l'impression d'entendre des bruits, et elle n'était pas tranquille. Soudain elle vit un buisson bouger et n'eut pas le temps de réagir que déjà, Levi se battait contre des personnes sous les yeux ébahis des autres, et Antigone bouche-bée réalisant que Levi venait de lui sauver la vie.
C’est une embuscade ! hurla-t-il à ses camarades qui étaient restés dans la surprise. Il y en a d’autres !
À peine Laura eut entendu ces mots qu'elle brandit son arc et tira sur tout ce qui bougeait susceptible de nuire à leur petite troupe. Un coup par-ci, un coup par-là. Malgré le fait que tout le monde était occupé à se taper dessus, un silence régnait dans la forêt. Laura tirait toujours des flèches, bien que son stock commençait à s'épuiser. Qu'importait, elle avait une petite épée ensuite. Elle était en train de viser une personne quand elle sentit une vive douleur à la jambe. On venait de lui tirer dessus. Putain c'est que ça faisait mal. Elle laissa tomber la flèche qu'elle avait dans les mains, se tenant la jambe pour empêcher le sang de couler. Elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Ça faisait vraiment mal. Elle déchira un bout de son t-shirt le plus vite possible pour se faire un bandage et se dépêcha de reprendre son arc pour continuer à se battre. La douleur à sa jambe était de plus en plus forte mais elle parvenait à l'oublier. Elle replaça ses cheveux derrière ses oreilles et lança une flèche qui se planta dans le crâne d'un homme qui tomba au sol.


salut je sers à rien
avatar de xuu la tortue 
 
Répondre
#33
Je suis allé à Aelia pour trancher quelques carotides et cacher quelques corps, pas en pèlerinage touristique.

Okay. Grace remarqua définitivement que Levi était agréable que Poutine au réveil. Tant pis elle aura d'autre occasion de faire ''ami-ami'' même si ce la reste un grand mot à son sujet. Quand ils chevauchèrent et entrèrent dans le bois tout était paisible. Mais tout a une fin et celle ci ce finissait en embuscade. Grace avait naturellement dressé un champ répulsif autour d'elle/lui (?). C'est ce qu'expérimenta un assassin à ses dépends. Il avait surgi du haut d'une branche et s'était littéralement jeté, dague au point, sur elle pour la pourfendre. Il fut propulsé à travers les buissons pour finir contre un tronc d'arbre. K.O
- Désolé chérie. On est pas assez intime pour que tu me touches

Elle analysa ses camarades, tranquille puisque personne n'allait la blesser. Levi s'en sortait bien même si par inadvertance il avait été légèrement entaillé. Laura quant à elle été blessée et semblait être gêné. Grace fit tournoyait ses doigts dans leur direction pour envoyé un sort soin. Puis quand ce fut fait, craqua ses mains.

Il fallait s'amuser. Elle créa une cage en extrayant les minerais qui composaient le sol environnement puis s'attela à envoyer un à un les assassins qu'il lui tombait sous la main. Tuer était bien mais il fallait savoir pourquoi on les attaquait, les motifs exacts. Ainsi que ceux qui leur veulent du mal. Au fur est à masure que sa magie s'activait, des runes s’illuminaient sur ses cornes, tout comme ses yeux verts. Les assassins étaient pris dans une multitudes de spirale de lien noirs. Certains volaient dans le ciel, d'autres se faisaient ligoter par la végétation. Etc un ballet un peu chaotique mais qui se finissait toujours pareil. Dans la cage.
 
Répondre
#34
Je m'excuse d'avance pour ce pavé...


Shay avait tout comme la plupart de ses compagnons, pénétré dans la forêt sans réelle appréhension. Après tout, ces forêts, il en avait vu des tonnes, et jamais cela n'avait réellement posé problème. Le jeune homme montait donc sereinement, néanmoins en alerte, observant autour de lui. Levi menait la marche, ce pour son plus grand bonheur puisqu'au moins, si jamais un problème venait à survenir, c'était lui qui serait le premier alerté, et potentiellement le premier blessé, et comme Shay n'appréciait pas, mais alors pas du tout, Levi, ce n'était absolument pas pour lui déplaire.
Les yeux du jeune homme arpentaient vivement les alentours, de la mine préoccupée de Levi à l'air niais de Laura, passant par la chevelure flamboyante de Sierra.
La rousse avait galopé toute joyeuse mais à l'orée du bois, elle avait cessé de sourire pour sortir poser sa main sur le manche d'une de ses petites dagues. Sierra détestait les forêts, et encore plus les forêts comme celles-ci, avec de hauts arbres, des forêts ou l'on pouvait les voir peu importe où l'on se plaçait. Mais il suffisait d'être un tant soit peu discret pour se cacher de cavaliers, la jeune femme le savait. Elle fit claquer sa langue contre son palet, agacée, regardant de droite à gauche, tous sens en alerte. Il y avait quelque chose qui clochait, elle le savait très bien. La jeune femme fronça les sourcils et se retourna légèrement, cherchant à capter le regard de Laura, qui semblait elle aussi particulièrement préoccupée. Elle soupira, avant de se rapprocher quelque peu d'Adriel.
« - Y'a quelque-chose d'anormal, souffla-t-elle. Tu ne trouves pas ?
- P't'être bien. J'aurais du y aller à dos de dragon, râla le jeune homme. Ça aurait été dix fois plus rapide.
- Parce que monsieur Adriel Gregor à un dragon ?!
- Rixon est incapable de résister à mes caprices
, railla-t-il, et... »
Il s'interrompit dans sa phrase subitement, stoppant son cheval. Si Adriel avait appris quelque chose à force de chasser, c'était bien reconnaître les bruits. Et ce bruissement là, ce n'était certainement pas un lapin, ou une quelconque créature.
« - Y'a quelqu'un. »
A peine le chasseur eût-il fini sa phrase que Levi hurlait, et que tout le petit groupe se retrouvait prit en embuscade. Adriel sauta à terre, s'éloignant de Sierra. Le jeune homme sortit sa dague ainsi que son épée tout en se baissant pour éviter un bourrin qui se jeter sur lui avant de planter sa lame dans son abdomen. Il s'effondra raide mort, et Adriel ne s'en préoccupa pas plus longtemps, aux prises avec d'autres hommes. Observant de tous côtés, il tentait d'identifier une possible hiérarchie tout en se défendant, ce qui n'était pas particulièrement simple. Une autre astuce du chasseur était de tuer les plus puissants en premier, l'ennemi n'en était que plus déstabilisé. Aussi, lorsque le jeune homme sembla identifier celui qui pouvait être leur commandant, ou du moins le chef désigné pour cette opération, il fit signe à Sierra et presque aussitôt, les deux se jetèrent sur lui. Sierra contourna quelque arbres tandis qu'Adriel attirait son attention, et très vite pris par surprise, il tomba sous la lame de Sierra dans son dos. Certes lâche, mais bon il fallait bien sauver leurs vies. Sierra fronça les sourcils face à l'accoutrement de l'homme.
« - Ce sont des mercenaires ?
- J'sais pas si c'est le moment pour s’occuper de ça!
 »
Adriel refondit dans la masse, faisant tomber tant bien que mal d'autres mercenaires, occultant la douleur des lames qui s'enfonçaient dans sa chair. Jusqu'au moment ou se retournant, il vit un homme se précipiter sur lui, l'air empli de rage, et le jeune homme cru sérieusement qu'il allait y passer.
Néanmoins, la lame de Shay vint stopper aussi sec le fou furieux face à Adriel, et du haut de sa monture, reparti à la charge. Il vit plusieurs hommes se ruer sur Laura, blessée, et s'y précipita, les empêchant d'en finir avec la jeune femme. Il fit reculer son cheval jusqu'à elle, observant au cas ou d'autres débarqueraient.
« - Tout va bien? »
 
Répondre
#35
« - La prochaine fois qu'on vient, fais moi penser d'emmener avec moi mon MP3, que je te fasse écouter « Imagine Dragon » ! »
Fit Shelby en pouffant de rire. Sid était plutôt content de l'entendre parler, elle plutôt qu'un autre. Il s'entendait mieux avec qu'elle que les autres. Non pas qu'il ne s'entendait pas avec les autres. Elle le prit par le bras, l'emmenant de force avec elle vers une prairie qui leur faisait face, avant de s'arrêter pour écouter ce que Grace avait à dire. Il ferma les yeux et écouta. Le doux bruit du vent, qui de temps-en-temps venait déranger l'herbes recouvrant la prairie, les oiseaux, les bavardages. Aah, pour lui, rien n'était aussi beau que le bruit en lui même.

« - Le royaume Aelia, au nord d'Ethnolia est menacé par une guilde de mages inconnues jusqu'à ce jour. Quelques pertes sont à déplorer. Je compte sur vous pour stopper ce grabuge le plus vite possible et éventuellement les identifier. »
Lu Antigone pour tout le monde. Sid ré-ouvrit ses yeux, se retourna puis écouta la suite :
« - Évidemment, c'est anonyme... »
Elle s’arrêta un instant puis reprit :
« - J'imagine qu'on est censé y aller. »
Il observa sans intervenir un seul moment se qui se passé puis s'approcha de sa monture. Il aimait assez bien sa monture d'ailleurs, surtout son poils doux. Ils sont tous doux, certes, mais pour Sid, pour celui-ci ce n'était étrangement pas la même chose... Pas la même sensation. Il fut sortit de ses pensé par Levi :
« - Magnez-vous, on a un royaume à dératiser »
Il n'avait pas tord. Il se concentra d'autant plus sur les alentours. C'était calme, oui calme... TROP calme. Cela commençait sérieusement à le déranger.
Hector, lui, était déjà monté sur sa monture sans un mot. Pour une fois, il était calme et non en train de se disputer avec quelqu'un. Il faut dire qu'avec quelqu'un ayant le sang chaud, il ne faut pas trop le brusquer.Entrer dans cette forêt ne l’inquiéta pas vraiment. Il ne pensait pas encore au danger qu'ils pouvaient encourir s'ils adviendraient que quelqu'un les attaques
« - C’est une embuscade ! » Hurla Levi à ses camarades qui étaient restés dans la surprise. « Il y en a d’autres ! »
Il regarda un instant leurs assaillants arrivaient, puis descendit brusquement de son cheval, dégainant sa hache pour se défendre. Il aimait bien lorsque les combats finissaient en marre de sang.

Un des mercenaires fonça vers lui. Il eut un petit sourire avant de frapper d'un coup sec sur sa nuque, tel une guillotine. Sid, lui, se défendait avec son épée, utilisant de temps-à-autres sa magie quand il le jugeait nécessaire.
http://img15.hostingpics.net/pics/280815Sanstitre1.png
 
Répondre
#36
Mon dieu 4 pages déjà omg.
Je rattrape tout ça vendredi là je peux pas à cause du brevet mais je serais là hein
je veux faire ce rp
vous inquiétez pas
http://image.noelshack.com/fichiers/2016/24/1466084580-zouzou-2.png

Tell me, Atlas.
 What is heavier
The world or its people’s hearts ?
 
Répondre
#37
Désolée comme je n'ai pas fini les présentations certaines choses sont floues mais si j'attend encore plus mes persos seront complètement à la ramasse alors je post mtn ! Je vous dirais quand j'éditerais les présentations
+J'hésite sérieusement à mettre des couleurs, j'aime pas forcément le rendu et tout mais pour la compréhension ça serait pas plus mal :/ surtout que j'ai déjà 4 persos ptin élé ton rpg m'a trop inspirée !!!!!

Ezékiel se leva doucement ce matin là. A vrai dire comme tous les matins. Elle ne pouvait pas se permettre le moindre mouvement brusque, même pas descendre un escalier. Au cas vous voyez ? Au cas où elle tomberais. Au cas où ses os se briseraient en mille morceaux. Elle était tellement faible, elle se détestait. Sur Ethnolia, tout irai mieux, tout serai mieux.

Joddie sortit en courant du lit, suivant tous ces autres enfants impatients d'arriver du Ethnolia. Elle voulait vite rejoindre Saphira son amie là-bas car une fois dans la "vraie vie", cette dernière se retrouvait coincée dans sa tête. Joddie avait vraiment hâte, quand elle mit son casque, elle inspira profondément.

Au tour d'Olderick de se réveiller, à tâtons il trouva le bord du lit et s’assit, une infirmière vint à son aide pour l'amener jusqu'à la salle à manger puis la salle Ethnolia. Olderick aimait Ethnolia. Il y retrouvait la vue, comme avant et ressemblait à ce qu'il était. Avant...



Ethnolia, Ethnolia devant elle à perte de vue. Ezékiel resta silencieuse et regarda ses camarades. Elle n'avait rien contre eux, mais ne s'entichait de personne. Le suicide de sa mère l'avait beaucoup affectée psychologiquement. DONC Ezékiel était là, elle observa Levi. C'était celui qu'elle préférait car il lui ressemblait beaucoup. Peut être un peu plus sanguin. Tout à coup Grace leur fit don d'une cape de l'oubli, Ezéchiel sourit légèrement en voyant que la jeune fille avait bien fait attention à ne surtout pas abîmer la cape qu'elle portait déjà puis se retourna vers Antigone qui leur lit leur mission. Elle préférait quant ils étaient tranquilles et qu'elle pouvait aller chasser ses dragons mais bon. On ne fait pas toujours ce qu'on veut.

- Le royaume Aelia, au nord d'Ethnolia est menacé par une guilde de mages inconnues jusqu'à ce jour. Quelques pertes sont à déplorer. Je compte sur vous pour stopper ce grabuge le plus vite possible et éventuellement les identifier.
Ezékiel connaissait bien cette partie d'Ethnolia : on y trouvait les plus gros dragons.
Elle passa son pouce et son index entre ses dents et siffla un grand coup. Au loin elle vit Juras, son dragon blanc arriver. Il se posa à côté d'elle et sans un regard pour les autres Ezékiel l'enfourcha pour Aelia.



De son côté lorsque Joddie fut connectée, Pompom s'approcha déjà d'elle. Elle serra cette espèce de peluche Ethnolienne fort dans ses bras tout en restant par terre.
-Lève-toi sale gosse ! On a pas la journée putain. Hors de question que je rate le bain de sang !
Joddie leva les yeux, c'était Saphira, sa deuxième personnalité qu'elle ne contrôlait pas mais que la machine du professeur Rixon lui avait assimilé.

-Soit gentille avec les autres Saph' ! Ou ils ne seront pas gentils avec toi !
-J'en ai rien à branlé putain ! Monte sur le cheval et bouge toi bordel !
-T'es pas gentille Saph' !
-Ta gueule putain ! On y va !


Saphira passa une main sur ses explosifs. Putain qu'elle haïssait ce monde. Elle haïssait ce monde qui était le seul endroit où elle pouvait exister. Elle lança son cheval à toute vitesse à la suite des autres, veillant tout de même à ne pas être trop loin de Joddie.

De son côté ce fut Olderick qui fit monter Joddie sur son cheval.
-Tu n'es pas taillée pour la bagarre demoiselle et moi non plus ! Mais ton amie courant à l'aventure, je me dois d'être un preux gentleman et vous accompagner pour vous protéger en toute situation ! Au péril de ma vie ! Ou à peu près disons !
-Hihi ! Merci Rick ! Pompom et moi sommes très contents !




Ezékiel était bien plus rapide que ses camarades, elle servait donc d'éclaireur. La "compagnie" arriva jusqu'à une forêt dense. Ezékiel n'y apercevait rien mais Juras semblait nerveux. Elle descendit à ras des arbres et aperçu la masse d'hommes qui se battaient. Agilement et sauta dans la masse de feuillage, dégainant ses armes. Féline, elle courut vers le lieu du combat, aidant ses camarades et éviscérant n'importe qui se trouvait sur son chemin. Elle se retrouva en un clin d’œil au centre de l'attaque, au côtés de Levi, avec derrière elle un amas de corps déjà vide de sang.
Elle adorait ça. Elle adorait se sentir puissante. Vivante.

De son côté Saphira s'était lancée dans la bataille avec joie, son caractère la prédestinait à la mort et à l'acharnement. Elle dégoupilla ses grenade avec ses dents et les enfonça dans la bouche des adversaires. C'était de faibles doses, mais assez fortes pour vous faire exploser le crâne une fois dans votre cavité buccale ! Autour d'elle les têtes explosaient tour à tour.

Tout près, plus en hauteur, Olderick et Joddie observaient la scène. Où plutôt, Joddie observait Juras tandis que 'Rick dévorait Petra des yeux.
-Il n'est inconnu à personne que ce beau brin de damoiselle est certainement le plus charmant dans ce somptueux univers.
-C'est bizarre comment tu parles Rick ! Dit Joddie en lançant Pompom en l'air.
-Oh vous trouvez ? Rick sortit un jeu de carte de sa manche et avec son pouvoir de lévitation créa un bouclier devant sa monture. Hmm j'ose espérer que la belle Petra n'en a cure.

Olderick observa la scène, étrangement leur groupe prenait du recul face à l'ennemi, ils étaient nombreux, beaucoup plus nombreux que d'habitude. Il observait ses amis se battre avec ardeur mais inéluctablement ceux-ci perdait du terrain. Alors Joddie descendit de la monture boisée d'Olderick.
-PompompompomPOM POMPOM ! Chantonna-t-elle de plus en plus fort lorsque tout à coup son petit familier devint un géant mastodonte et déracina presque tout la forêt. Attention à nos amis Pompom ! Ne touche qu'aux méchants qui arrivent par la forêt.

De son côté Saphira se battait aux côtés de Will, elle l'aimait bien ce gars, à eux deux, c'était un brasier qui s'élevait. Elle adorait quand tout brûlait sous ses gestes. Elle aimait vraiment ça.
-ATTENTION !

Quelqu'un l'interpella, trop tard, un coup d'épée vint faucher rapidement son avant bras sur toute la longueur.
-PUTAIN ! Saphira se retourna et explosa littéralement les dents de son ennemi avec son point américain.

Pas très loin, Joddie se tenait l'épaule fortement, une longue plaie similaire barrait son bras. Des larmes perlèrent doucement sur le coin de ses yeux. Elle avait mal. Le gigantesque Pompom perdit le contrôle.
 
Répondre
#38
Petra avait totalement paniqué quand elle avait vu la bataille commencer. Au vu de son pouvoir assez imprécis et surtout à l'action très vaste -l'invocation- le combat rapproché n'était pas son fort.
Pas. Du. Tout.
La blondinette distribua quelques coups imprécis de dagues et choisit cependant la sécurité : se coller (façon de parler) à Levi lui semblait un moyen efficace pour augmenter sa longévité, le temps qu'elle trouve une solution.
La jeune fille agita ses mains et talismans divers qui s'illuminèrent d'une lumière orangée alors qu'elle invoquait Ramuh, sa chimère de l'électricité. Cette invocation prenait la forme d'une créature inidentifiable tant les espèces qui la constituaient étaient croisées, aux griffes immense et à la tête masquée de fer. La créature déploya ses immenses ailes et décolla d'un battement à plusieurs mètres de hauteur, Petra, impériale dans son coquet kimono bleu marine sur le dos.
Voilàààà. La jeune femme était bien plus habile quand elle prenait de la hauteur. Laissant sa peur d'être touchée facilement -car étant à découvert- elle ordonna d'un mouvement de bras à son invocation de passer à l'attaque. Ramuh fit immédiatement pleuvoir ses éclairs vengeurs sur le champ de bataille ; ne touchant évidemment que ceux qui étaient identifiés comme ennemis. Son action faite, Petra se sentit brutalement privée d'une bonne partie de son énergie : et pour cause, Ramuh était l'une de ses invocations les plus puissantes et elle n'était pas encore suffisamment entraînée pour avoir une endurance suffisante afin de multiplier les attaques. Elle poussa tout de même le vice en invoquant Shivah, sa chimère de soutien. La puissance salvatrice de Shivah éclaboussa tous ses alliés, ayant pour effet d'augmenter la puissance de leurs attaques et leur résistance pour un temps donné. Tous ses alliés furent brièvement entourés d'un halo opalescent avant que leurs capacités soient améliorées par le pouvoir de la chimère.
Ceci étant fait, Petra s'éloigna du champ de bataille où l'affrontement faisait toujours rage, et sauta du dos de son invocation qui disparut presque aussitôt. Elle atterrit dans l'herbe d'une roulade maîtrisée -qui avait sourtant l'aisance de celle qui l'avait déjà fait de nombreuses fois- et se releva tout simplement aux pieds de Rick et Joddie qui était postés là, à attendre la fin du combat.
-Oh bah vous êtes là, vous ! s'exclama-t-elle joyeusement, le souffle court.
Petra, avec quelques brins d'herbe dans ses cheveux blonds, se retourna vers la bataille : les belligérants se devinaient à travers les arbres, un peu en contrebas. D'un revers distrait de la main, elle renvoya une mèche blonde rebelle qu'avait causé son effort et s'assit en tailleur dans le vide, lévitant à un mètre du sol avec l'espèce de grâce et délicatesse étranges qui la caractérisaient dans ce monde et qui la rendaient presque aérienne. Ses cheveux et son court kimono qui dévoilait ses jambes, elle soupira, son énergie fauchée par Shivah et Ramuh.
-Vous n'allez pas vous battre ? demanda-t-elle finalement, même si elle connaissait les deux : pas taillés pour le combat rapproché, comme elle quoi.

Levi, lui, était parfaitement dans son élément. Sans même se concentrer sur le restant de ses camarades qui s'étaient eux aussi jetés corps et âme dans la bataille, il tranchait, tuait, et assommait les ennemis sans l'once d'un scrupule. Plus que jamais son sabre semblait comme une extension de son bras et ses jambes, se croisant et se décroisant avant agilité, semblaient douées d'une vie propre. Avec l'élégance et l'aisance d'un très dangereux danseur, Levi s'était lancé dans sa chorégraphie mortelle.
En moins de quinze minutes, et malgré le surnombre des ennemis, ils prirent l'avantage. Le corps du dernier mercenaire s'écroulant mollement sous la lame imbibée de sang de Levi, tombé au sol, ils s'entreregardèrent tous, silencieux et haletants.
-Personne n'est mort ? ronchonna Levi en essuyant sa lame.
C'était sa façon assez unique de s'inquiéter de l'état troupes. Pourtant, quand il leva la tête et croisa le regard de Shay, il dégaina à la vitesse de l'éclair un de ses plus plus petits couteaux qu'il balança d'un geste sec vers elle, sous le regard indigné des autres. La lame siffla dans l'air, dessina à Shay une éraflure sur la joue et lui arracha une mèche de cheveux argentée avant de se ficher dans la gorge du dernier mercenaire debout. L'ennemi, qui s'était relevé dans un dernier sursaut de bravoure et qui avait surement escompté égorger la première personne qui lui tombait sous la main -Shay en l'occurrence- émit un gargarisme étouffé, et, dans un dernier crachat de sang, s'écroula dans l'humus de la forêt.
Levi se détourna de son dernier kill avec une certaine lassitude et retourna à ses affaires.
Cette quête commençait mal et, comme il l'avait pressenti, rien de bon ne semblait s'annoncer.
Bien heureux vous qui pleurez maintenant car vous serez dans la joie
Bien heureux serez-vous si les autres vous haïssent, s'ils vous frappent d'exclusion
et tressaillez d'allégresse
car votre récompense 
sera grande dans le ciel

 
Répondre
#39
Shay ne se retourna même pas pour voir si quelqu'un était, oui ou non, mort. Il entendit ce qui pouvait s'apparenter à un râle d'agonie, puis, une chute sur le sol, et conclut que son agresseur était mort. Il lança un regard quelque peu froid à Levi, tout en nettoyant la lame de sa lourde épée.
« - Je te remercie. »
Sa lame rejoignit son fourreau tandis qu'il observait le carnage autour d'eux, les corps des hommes à terre. Il soupira, et fronça les sourcils en voyant Sierra détrousser ce qui restait sur ces cadavres.
« - Sierra, aboya-t-il, repose ça.
- Quoi ? s'exclama la rousse outrée. Ça nous servira plus qu'à eux ! »
Elle rangea les bourses emplies de pièces d'or qu'elle venait de trouver dans sa sacoche, et se rapprocha des autres d'un pas léger.
« - D'ailleurs, regardez c'que j'ai trouvé ! »
Elle agita une lettre au cacher brisé devant les autres, fière d'elle, puis, d'un air tout à fait solennel, la déroula afin de la lire, fronçant les sourcils.
« - En gros, quelqu'un somme par la présente lettre de tous nous éliminer autant que nous sommes et ces mercenaires recevraient une prime de cent pièce d'or pour chacune de nos têtes ramenées. Attends, on ne vaut que cent pièces d'or? s'étrangla Sierra. C'est une blague?
- Je m’inquiéterais plus pour ce que signifie le message si j'étais toi, lança Shay d'un ton cinglant.
- Oh ça va monsieur rabat-joie, j'ai très bien compris ce que signifie ce message, et concrètement on l'avait tous déjà deviné, les méchants vilains mages ne veulent pas qu'on vienne les défaire. Non, le truc réellement intéressant ici, c'est le cachet !
- Le cachet ?
 »
Adriel, remonté à cheval, fronça les sourcils face à Sierra.
« - Bah oui le cachet, lança la rousse en haussant les épaules. Et celui là, sonne plutôt officiel. Je vous jure que ce n'est pas celui d'une guilde. Je ne sais plus du tout ou je l'ai vu, mais ce n'est pas celui d'une guilde et encore moins de mage. »
Elle soupira, et agita la lettre avec un sourire.
« - Et ça, au cas ou vous n'auriez pas compris – mais je suis certaine que si – cela signifie que ce ne sont pas ces mages qui ont payé ces mercenaires, quelqu'un les a aidé.  »
Sierra croisa les bras, avant de se retourner pour retrouver son cheval, et la jeune femme se mit en selle, puis agita la lettre sous le nez de ses compagnons.
« - Quelqu'un veut voir? »
 
Répondre
#40
Antigone s'écrase au sol avant de rouler dans la poussière.
En fait, ç'aurait pu passer. Si elle ne s'était pas retrouvée écrasée sous le poids de Levi et de ses 90 kg de de muscle. Le jeune-homme coupe aussitôt court à la situation gênante et Antigone saute aussitôt sur ses pieds, évitant habilement un lancer de couteau perdu.
Tu te dis qu'au final, ils ont pas vraiment pas besoin de toi voyant la façon dont ils jubilent à découper des amas de pixels. Tu te contentes d'invoquer tes pouvoirs pour créer des barrières aquatique entre tes amis & les mercenaires lorsqu'il le faut. Enfin, tu t'avances pour soigner les blessures en tout genre ; ouais, Antigone, t'as le boulot ingrat. Faudra faire avec.
Tu t'empresses de soigner les blessés ; Saphira & Joddie grâce aux pouvoirs bienfaiteurs de ton eau. Les mercenaires sont défaits facilement et la calme retombe. Tu finis par t'approcher de Shay afin de soigner ta joue, et tu glisses ;

« Par contre, si tu pouvais arrêter de gueuler comme un putois ça serait pas mal.

Un sourire joue sur tes lèvres et tu te détournes aussitôt. T'as pas cherché à être méchante, ni insultante. T'as juste dit ce que tu pensais et rien de plus. T'observes Sierra du coin de l’œil avant de remonter sur ton cheval, désintéressée.

« Non, on veut pas voir, on te croit sur parole, toi et ton sens inné de la déduction. Au lieu de tergiverser en bavardages inutiles, on ferait mieux de bouger avant la nouvelle salve, vous croyez pas ?

En vrai, ces missions te soûlent ; ce que t'aiment sur Ethnolia, c'est les détails, les petites histoires cachées. Tu te soucies peu de la quête principale et de toutes ses batailles sans fin. Toute votre petite équipe s'ébranle afin d'approcher de la destination, là où la soi-disante guilde de mages s'amusent ; heureusement, vous êtes là pour les en empêcher.

post archi naze slt
 
Répondre
  


Atteindre :


Recherche: 1 visiteur(s)