Bienvenue, Visiteur ! Connexion S’enregistrer
Concours création Train Fantôme: Viens découvrir les résultats!


Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Concours écriture / création : Ton Super-Méchant !
#11
Bijour bijour je dépose mon petit truc chelou

https://zupimages.net/up/19/24/vnr5.png

Symphonie:

Symphonie ou Papillon de cendre, Jeune violoniste qui avait tout pour réussir. Joueuse et réalisatrice de talent elle avait réussi à se faire un nom dans sa communauté. Hélas cela ne lui suffisait pas elle se mit à voler de l’argent et à escroquer ses fans, horrible mensonge qui lui permettait ainsi d’assouvir son ascension et de remplir son porte monnaie.

Malheureusement pour elle son petit jeu ne pu rester secret bien longtemps et fut découvert par un groupe d’individu qui était pour la vérité et dévoué dans la musique et la réalisation.
La communauté ne tarda pas à apprendre la nouvelle et se mit à mépriser Symphonie ou le papillon de cendre qui n’a jamais su renaître!
On dit qu’elle rôde dans les parage avec un groupe d’individu toujours aussi fan les uns des autre.
https://media.discordapp.net/attachments/617387356801990667/617699578992656464/essgifqualitebof.gif
 
Répondre
#12
http://i68.tinypic.com/23wqzpt.jpg


Berry DreamBreaker

Berry était de ces gens qui naissent avec un don, un don de création. Lorsqu’elle atteint l’âge, elle se vit confier un marteau de création et destruction. Un bien bel outil, capable du meilleur comme du pire, que seuls les créateurs les plus talentueux recevaient. Mais cet outil n'était pas sans risques, si l’une des face pouvait créer, l’autre pouvait détruire. Très vite elle en maîtrisa l'art, créer était si facile pour elle. Les années passèrent, les créations se succédèrent, mais Berry aspirait à quelque chose de plus grand. Tout ce qu'elle avait bâti auparavant avait fini par la lasser. Il lui fallait une création qui rassemblerait les gens, unis par une passion commune. Voilà un projet palpitant.

Berry voyait les choses en grand, elle n'allait pas se contenter d'une toute petite création. Elle décida de bâtir un monde où l’imaginaire régnerait. Un monde où chaque être doté du don de création pourrait se sentir chez lui et créer librement. Ce nouveau monde fut une réussite, peut-être même la plus belle création de Berry. De partout accouraient les créateurs, et très vite le monde fleurissait de créations plus originales les unes que les autres. Berry était fière de son travail, fière de ces créateurs qui pouvaient s’exprimer grâce à elle. Elle avait façonné un outil indispensables à tous les créateurs dépourvu de marteau.

Mais cette fierté ne dura pas, elle fut bien vite lasse de ce monde-là. Elle rêvait d’une création plus incroyable encore. Ahh, la folie des grandeurs ! C'est ainsi que sans crier gare, elle abandonna son monde aux mains des créateurs. Elle parti sans se retourner, sans voir son monde qui risquait de s’effondrer. Car tout monde avait besoin d’un leader pour le guider. Sans elle, qui allait pouvoir maintenir ce monde de créativité ? Alors que son monde était au plus bas, que les créations se faisaient rares, un petit groupe de créateurs décida de reprendre le flambeau. Tant bien que mal, avec passion et volonté, ils maintinrent le monde éveillé. 

Berry eu vent de ces bienfaiteurs qui usurpaient sa place, qui étaient à la tête de son monde. La jalousie lui rappela qu’il existait, qu’il lui revenait de pleins droits. Elle l’avait abandonné pendant des années, sans aucun remords, mais voir qu’on pouvait se passer d’elle était insupportable. Personne n'avait le droit de toucher à sa précieuse création ! Alors elle décida d’agir, et elle ne le fit pas à moitié. Elle créa un destructeur de monde, un Obsoletosaurus. Une bête monstrueuse qui mettrait fin à tout, car Berry préférait emporter son monde dans sa tombe plutôt que de le laisser aux mains des créateurs. Sa décision était prise, rien ne la ferait changer d’avis. Sur le dos de Flashia, et armée de son marteau destructeur, elle jeta pour la dernière fois un regard sur son monde avant de fondre sur lui.
https://i.imgur.com/Dx2OM0b.jpg
 
Répondre
#13
Je participe en tant que DirtyBird !

https://zupimages.net/up/19/26/xk9s.png

Nour, Seigneur du Désert

En des temps anciens, désormais immémoriaux pour la plupart des pauvres gens encore en vie, la planète Dayomir était encore plus stérile qu’aujourd’hui. Le désert recouvrait les trois quarts de la superficie de ce monde brûlant et aride : ses sables s'infiltraient partout, ses vents aveuglaient les caravaniers et ses mirages les rendaient fous pour de bon. Seules quelques villes, en plus de la capitale, osaient braver le désert et crever le sable, mais elles étaient si rares qu'on les prenait parfois pour de malicieuses illusions. 

Harqa était l'une de ces villes, perdue au milieu du désert. La vie n'y était pas si rude : les locaux, habitués au climat sec et brûlant de leur terre d'origine, arrivaient à survivre, certes chichement. Ils travaillaient la terre, savaient où trouver de l'eau, et exploitaient les quelques ressources précieuses -et donc chères- qu'ils pouvaient trouver. Il y avait même des saisons où la terre donnait plus et où l'eau jaillissait des sources encore plus coruscante qu'à l'ordinaire. Ces saisons-là, on faisait bombance, à manger jusqu'à plus faim et boire jusqu'à plus soif. Mais ça ne se faisait qu'une fois dans une vie, la plupart du temps. 

Il n'y avait qu'un seul être qui se satisfaisait de l'aridité de Dayomir et du formidable pouvoir du désert sur ces pauvres mortels. 

Cet être se nommait Nour. Il était le seigneur légitime du désert, enfant du sable et du soleil, né du désert lui-même. Il avait été réveillé lors de la fondation d'Harqa, et rôdait dès lors dans la ville et ses environs, habillé d'une tenue immaculée de caravanier, ses deux cimeterres à la main et son chèche ivoire solidement enroulé autour de sa mâchoire. 

Malgré son caractère surnaturel, Nour était habité de pulsions mortelles. Et même s'il se complaisait dans la chaleur étouffante et les tempêtes de sable, une faim insatiable le tenaillait en permanence. Il avait faim de sang et de chair, quelles que pouvaient être leurs formes. Manipulateur comme il était, il marchanda avec les autorités d'Harqa, exigeant de la ville qu'elle lui offre une femme par an en échange de la fertilité du désert. Une fois choisie, celle-ci était parée, voilée de rouge, puis abandonnée dans le temple de Nour. On voyait alors apparaître une immense colonne de sable, au-dessus du temple, pendant une poignée de minutes. C'était la preuve que Nour s'était déplacé pour récupérer son tribut. Quand la colonne disparaissait, cela signifiait que Nour était retourné au désert.

Alors, on rouvrait le temple et on retrouvait toujours la sacrifiée en piteux état.  Plusieurs mois plus tard, de façon systématique, elle donnait naissance à un enfant que l'on immolait de façon immédiate à Nour. Cela semblait le satisfaire amplement, car il se tenait tranquille jusque l'année suivante. Harqa fermait les yeux à contrecœur sur ces sombres horreurs, tant que la terre donnait toujours et que l'eau continuait à jaillir.

Un jour, Nour jeta son dévolu sur la fille unique du vizir d'Harqa, Djelia. La décision du seigneur du désert terrifia la ville. Nour s'était toujours intéressé aux belles femmes, mais il n'avait jamais fait son choix dans des sphères si hautes de la société. Ne pas livrer Djelia attiserait le courroux de Nour, mais l'immoler condamnait la dynastie dirigeante à s'éteindre. Toutes les conséquences possibles étaient funestes.

Un jeune prêtre de Nour, Kephout, grand ami de Djelia, décida de tout faire pour protéger son amie. Il fut volontaire pour prendre sa place, quitte à se grimer, et de lui transparaissait une telle verve et une telle détermination que le vizir ne put s'opposer à sa volonté. Le risque pris en essayant de flouer Nour était énorme, mais Kephout était prêt à tout. Il fut alors paré, voilé, et abandonné, seul, dans le temple. L'illusion sembla suffisamment fonctionner pour que Nour se déplace, mais il resta toute la nuit dans le temple. 


C'était rarissime. Et quand le temple fut finalement rouvert, on n'y trouva aucune trace de Kephout. Il s'était complètement volatilisé. 


Nul ne le revit jamais, ni lui ni Nour. La terre ne donna plus jamais rien, l'eau ne jaillit plus jamais, et Harqa sombra dans la famine, la stérilité et la désolation.

On raconte aujourd'hui que, de temps à autre, on peut encore voir une silhouette obscurcie par le sable et les vents du désert, habillée d'une tenue immaculée de caravanier, armée de deux cimeterres, mais à la ceinture et au chèche rouge comme le sang. 

C'était le fantôme oublié d'une faim avortée.
anciennement DirtyBird
 
Répondre
#14
Le temps du suspens est révolu!


Voici nos deux podiums :


Création:


1- Rescapes
Bravo pour ta première place! les détails de ta création ont été appréciés ainsi que son ambiance machiavélique.


2- Lovemydreams
Une belle métaphore de Berisa en super-méchant! Bravo pour ta seconde place parfaitement en harmonie sur les couleurs.

3- Mam
Une création originale qui te fait mériter cette troisième place. Attention aux coups de vents!

4- Oxelot
Un personnage et un décor mystérieux qui ont été appréciés du jury. Bravo à toi!


5- Roxane
C’est une jolie et gracieuse symphonie que tu nous as présenté! Nous aurions tout de même apprécié une tenue plus détaillé. Bravo pour ta belle création!

6- DirtyBird
Une création qui nous fait plonger au coeur du désert. Bravo pour cette belle harmonisation des couleurs.

7- Liebs
Un personnage magique et intéressant qui aurait mérité davantage de détails.


8- Tamary
Un personnage intriguant que nous aurions tout de même aimé voir plus complexe.




Ecriture

1-Oxelot
Une ambiance et intrigue accrocheuse qui te fait mériter cette première place. Bravo à toi !

2- DirtyBird
Comme ta création, ton écrit nous fait voyager et nous l’avons trouvé intéressante. Félicitations!

3- Lovemydreams
Une histoire qui nous explique bien des choses sur Lacartoonerie! Bravo pour ta troisième place et l’humour que tu y a mis.

4- Liebs
Quelques détails nous rappellent le Joker de Batman mais ton histoire reste originale et envoûtante.

5- Mam
Une autre histoire qui réponds à certains mystères de Lacartoonerie et toujours avec humour. Gare à ceux qui voudront se lancer dans une nouvelle série japonaise...

6- Rescapes
L’histoire de ton héro est digne d’un super vilain! On ne voudrait pas croiser son chemin.


Roxane, Tamary: disqualifiées car pas les 30 lignes minimum



Bravo à tous!
~ We are all mad here ~
 
Répondre
#15
bravo à tous !!! merci d'avoir été si nombreux à participer, les récompenses vont maintenant être attribuées
https://cutekawaiiresources.files.wordpress.com/2018/07/135.gif?w=560
edit :
Les récompenses ont été distribuées. Si il y a un quelconque problème n'hésitez pas à nous en faire part !
https://i.imgur.com/cCm3CJ4.png
signature by lululastar3
 
Répondre
  


Atteindre :


Recherche: 1 visiteur(s)