Bienvenue, Visiteur ! Connexion S’enregistrer
24h Cartoon : Rendez-vous les 2 et 3 mars !


Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Le cinéma d'animation
#21
C'est pas du ciné mais c'est bien donc je le fous ici :



 
Répondre
#22
Re-Up (de toute façon ce sujet n'est que du Ré-up).

Je met ça ici pour m'en rappeler. Et ré-upper ce sujet aussi. On dirait une sorte de prévention sur les risques de feu. Il semblerait que ce soit réalisé par Osamu Dezaki (? https://twitter.com/AnimeGolem/status/1039418622790328325)
Le truc c'est que j'y comprends rien.




Y'a ça aussi. J'y comprends toujours rien, mais au moins c'est sous-titré : https://www.youtube.com/watch?v=XlLBX4EIlJY

Pas encore vu ça, pas de sous titres non plus, c'est juste pour retenir le truc. Sais pas si ça va tenir longtemps sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=TEHLii1O4Ww&list=PLKJGcVqB2gDroK0KewJruyWLJ9RPTpEok
 
Répondre
#23
Sinon y'a des gens qui ont vu Silent Voice par ici ?
https://www.pixenli.com/image/AjwIUfvz

Plus connue sous le pseudo de Catz63.
Lakienne depuis 2008 qui aime discuter avec anciens comme nouveaux.

La réponse à la vie.
 
Répondre
#24
Moi non, j'ai par contre lu le manga de base et je l'avais plutôt bien apprécié
 
Répondre
#25
Rappel de l'existence de ce sujet pour dire que Into the Spider-Verse, c'était vachement cool.

Avis rapide et contestable, car mes avis sont rapides et surtout contestables.

L'histoire est celle de Miles Morales qui doit devenir un nouveau Spider-man au milieu de versions spidermanniennes alternatives qui tentent de l'aider à s'entraîner dans l'urgence. Il est jeune et encore incapable de faire face au défis qui lui sont imposés (représenté bien entendu par son inscription dans une école un peu exigeante au début), et forcément maintenant qu'il est mordu par une araignée radioactive, il va devoir à la fois prendre ses responsabilités, et trouver sa place par rapport des autres Spider-man d'univers parallèles (mais leur aide ne sera pas de trop). Et cela à cause du Caïd, doté d'une motivation simple mais efficace (seulement efficace), qui va provoquer la destruction probable de l'univers par une machine maléfique ouvrant des brèches dans des univers alternatifs. Qu'est-ce que peut faire un Spider-man débutant dedans franchement. Miles doit s'adapter à la situation, car Spider-man, c'est aussi l'histoire d'un type normal obligé par une coïncidence délirante sous la forme d'un araignée radioactive à devenir le protecteur de New-York par conscience morale, aidé par les quelques 2-3 proches qui le soutiennent. Un pression affreuse qui lamine et détruit, qui nécessite à la victime une sacrée force morale et une sacrée force tout court pour survivre, heureusement aidée de deux ou trois proches. Heureusement, on ne croise pas de Jameson ici. Spider-man, c'est le type qui y arrive malgré tout.

Miles doit apprendre à ne pas se laisser abattre et surtout qu'il a des proches pour le soutenir. Sa relation avec son père et son oncle sont bien écrites, étant plus à l'aise avec un oncle sympa et plus cool que le père poule qui ne se rend pas compte qu'il étouffe son fils. Cependant l'absence de l'oncle le prive de mentor possible qu'il faut remplacer par un Spider-man. La mère est quand à elle secondaire (les films de ce genre ont tendance à n'utiliser qu'un seul des parents il faut dire, d'où certains Disney où on trouve des familles monoparentales), mais bon il faut déjà se démerder avec trois Spider-man plus trois autres un peu plus secondaire, deux membres de la famille, divers méchants... Les différents Spider-mans principaux et même secondaires sont tous attachants et donneraient même envie d'aller voir leurs aventures originales, tant ils sont intéressants et disposent de potentiel. Mais les Spider-mans principaux sont déjà suffisant, déjà avec Peter "B." Parker, qui semble se rapprocher au Spider-man dont on a l'habitude, plus vieux et qui s'est laissé aller à cause de sa rupture avec Mary-Jane (la désintoxication, c'est moche), et dont la relation avec Miles est habituelle mais chouette malgré tout. C'est lui qui va devoir faire office de mentor. Et enfin il y a Spider-Woman a.k.a. Gnew Stacy vivante, un peu plus en retrait mais sympathique quand même.
Ajoutez à ça un parti pris graphique vachement bien qui risque de ne pas trop vieillir - du moins, moins que les productions 3D habituelles - une animation de bonne qualité et une énergie constante et le film devient un artifice visuel très plaisant à voir et qui soutient parfaitement la vision du film.

Le film a malheureusement le défaut de désamorcer par des blagues inutiles ses moments dramatiques pourtant plus que nécessaires et bien mises en scènes en plus, mais malgré cela il reste plus que recommandable, il est excellent.

Il ne restera plus qu'à espérer que le film apportera une franchise bien faite et qu'elle n'ait pas accidentellement ouvert la brèche à quelque chose d'horrible et de tayloristique.
 
Répondre
  


Atteindre :


Recherche: 1 visiteur(s)