Bienvenue, Visiteur ! Connexion S’enregistrer
Sauvegarde des cartoon de Lak : ...


Note de ce sujet :
  • Moyenne : 4.33 (6 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Défi: Le Topic
Aujourd'hui c'est le vendredi 19 février 2021. Il reste 9 jours avant la fin définitive de La Cartoonerie.
Notez que je ne serais pas là ce week-end. Je prends des vacances pas mérités, mais qui a dit que la vie était juste ?

Défi :






Dans le crépuscule d'un royaume en ruine, dans les décombres envahis par l'obscurité et l'obscurantisme d'une menace invisible, deux hommes viennent de lancer un assaut désespérés pour assurer la survie d'une parcelle de leur monde, car même un fragment de souvenir permettra à leur monde de subsister. Alors la machine est lancée. Vers un ennemi qui ne peut être vu, mais dont la présence s'est ressentie. La peur et l'angoisse de la bataille absorbée dans la charge irréfléchie, les sabots des chevaux, les pas de l'infanterie, les cliquetis des lourdes armures et le sable refroidissant remué sous leurs pieds.

Alors que l'horizon se rapproche, le Roi, en mouvement, appréhendant la rencontre, est tout d'un coup pris d'une migraine affreuse et se voit obligé de s'arrêter. Saphithos se rend alors compte de l'état de son compagnon et brise son élan, et les soldats derrière lui font de même.

« -Qu'il y a-t-il donc, te dégonflerais-tu donc, dit-il angoissé par ce développement inattendu »


Lorsque le Roi relève la tête, ce n'est plus l'horizon qu'il voit mais une apparition fantomatique, un songe peut-être. Serait-ce cette légende du Songe de l'Amour ? Le Roi croît en tout cas voir le visage de l'une des Grands Reines qui avaient disparu il y a tant d'années. Il entend dans ses pensées une voix douce et chalereux :


« -Va, ô Roi, car ce soir tu est véritablement devenu le dirigeant d'un Royaume sans tête. Déclenche ici même l'objet magique selon les conseils de ta servante. Tu mèneras ton peuple à la victoire par notre bénédiction. Je ne peux point te dire que l'avenir sera assuré, mais elle ne sera possible que si tu réussis ce soir »


Alors l'apparition disparu et le Roi se releva. Tout s'était éclairci et dans une confiance renouvelée, il parla à Saphilthos dans ces termes :


« -Saphilthos, déclenchons dès maintenant l'objet magique, et octroyons nous ainsi la vision de ce que nous affronterons.
-En est-tu sûr ? Et si ce que nous voyons se révèle trop effrayant et détruise le moral de nos soldats ?
-Il faut avoir confiance, ainsi que la foi. Il le faut ! »


Sur ces paroles, Saphilthos brandit l'objet. Posté à côté, le Roi chante avec lui la formule qui leur permettra d'activer l'objet magique :


"-Immma, jiné, Craes, Parta Jaé !"


Et alors qu'ils regardaient au loin, ils constatèrent que l'enchantement avait cette fois fonctionné. Devant eux apparu dans un éclair fulgurant le visage de l'adversaire. Et ils se rendirent compte qu'en lieu d'être effrayants et déformés, il n'y avait que des hommes. Leur faciès repoussant, comportait deux sourcils taillés parfaitement. Une barbe de trois jours couvrait leur menton, et les cheveux était disposés dans une configuration infâme, coupé trop court sur les côtés mais sur le haut du crâne, moyennement longs et gominés dans une sorte d'étrange lotion, dans une sorte de dégradé de longueur de cheveux infernal. Le spectacle d'une telle horreur ne pouvait s'additionner qu'à un visage sans imperfections et lisse, et à une stature musclé et athlétique. Tous portaient ce même visage, sans exceptions. Mais on les voyait aussi désorganisés, confus comme on l'espérait, ce qui donnait une chance à l'armée Royale malgré une infériorité numérique écrasante. L'assaut reparti cette fois-ci. Sortie de son fourreau, la lame du Roi commença à occire,  retrouvant ainsi sa gloire d'antan. Mais le Roi devait rester sur la défensive. Tandis que ses soldats détruisaient l'armée sans compter, détruite par la perte de leur avantage, le Roi fut soudainement en face d'un homme qui se reconnaissait par un costume différent. Là où les autres portaient un costume brunâtre lui se targuait d'un uniforme rouge. Le Roi devina de cette apparence arrogante le stigmate d'un général, d'un dirigeant de l'armée qui osait s'opposer à lui. C'était le moment de vérité pour le Roi, l'occasion de voir son adresse en combat, si sa lame était toujours aussi aiguisée.

Ils se jaugèrent yeux dans les yeux. Aucun des cils engagé dans ce duel de regard ne flancha. Le général attaque le premier, et dans ses yeux on distinguait une rage profonde, une rage qui avait été redirigée vers le Roi, mais point parce qu'il en était l'objet mais pour être un obstacle à ses désirs, son désirs de voir le monde à sa merci, détruit et remplacé par ses propres idées. Le pauvre était décidément fou, ainsi obéissant à sa fonction première. Il frappa, mais le Roi para son coup immédiatement. Redoublant d'effort, il rejeta l'épée qui avait tenté d'obscurci son visage et visa le torse, le général dévia son coup sur le côté. Alors il porta un coup de poing au visage du Roi. Déséquilibré et tomba vers l'arrière, mais il roula immédiatement sur le cote pour éviter le coup de lame fatal. Portant son épée vers l'avant, il se redressa et l'ennemi tente alors de déstabiliser l'arme en l'attaquant elle-même. Mais le Roi réagit au contraire en dirigeant l'épée sur les côtes du Général, alors il les protégea de son arme, annulant son attaque. Le duel de sabres dura pendant la bataille.

Et cependant des yeux regardaient le Roi. Ils appartenaient au véritable Concurrent Invisible. Il sorti une arme étrange, une sorte de bâton incurvé qui pouvait vomir une gerbe de flammes dans un tonnerre assourdissant. Mais avant qu'il ne puisse déclencher l'instrument diabolique, il est frappé par derrière, et lâche son arme sur la surprise. Étourdi, il se rend compte en reprenant ses esprits que ses mains sont désormais attachés par des fers. A ses cotés se trouve Hergur Grabat, détective privé, qui conclut ainsi une affaire ancienne laissée en suspens contre sa volonté.

Le combat Royal continue, au-delà des cliquetis d'épée, mais alors le Général réussit à toucher la manche du Roi. La douleur l'oblige à lâcher son épée. Alors que son ennemi croit l'avoir vaincu, le Roi se sert immédiatement de la main gauche et part l'attaque final de son ennemi. Comptant sur sa surprise, il plante son épée dans le cœur malgré la faiblesse de la main qui n'est point son fort. Alors, tous sont témoins de la mort du Général. L'ennemi, désormais décimé à moitié, arrête le combat, dénué de leurs chefs, l'un capturé, l'autre occis. La rage est anéantie par la peu et ils prennent la fuite, dans un chaos total, sous le regard de l'armée Royale. Saphilthos vient voir le Roi.


« -Eh bien, nous sommes encore en vie.
-Je vois déjà que nous avons eu des pertes... Rentrons. Nous devons lancer immédiatement notre Exode. Le soleil s'est déjà éteint, il nous reste trop peu de temps »


Sans cérémonie le Roi ramène alors ses hommes à la bibliothèque aussi vite que possible. Il voit qu'ont survécu Jelea, NakedNeighbor, Melicat, Koushak, Armeo, Cyllian ainsi que d'autres qu'il oublie. Mais il n'avait pas le temps de laisser le soulagement s'emparer de lui. Il fallait rejoindre Yusha et Sushimimi qui continuaient de préparer leur fuite.
 
Répondre
Aujourd'hui c'est le lundi 22 février 2021. Il reste 6 jours avant la fin définitive de La Cartoonerie.

Défi :






Alors ils se mirent en place. Un tremblement de terre eut lieu : c'était le royaume qui rendait son dernier soupir. Et le soleil déjà noyé sous l'horizon avait privé de sa douce lumière ce royaume sur lequel un Roi n'avait que peu régner. Le Roi Mangam' regretta de ne pas avoir pu faire plus. Il regarda ses sujets, et regretta la disparition du monde qu'il avait appris à gérer. Saphilthos était à ses coté. Il s'impatientait et s'apprêtait à lancer l'exode sans lui. Le Roi regardait ce qu'ils avaient perdu en protégeant ce qui n'était plus que les restes d'un monde. Tout ce qu'il avait fait c'est aidé à sauver quelques souvenirs. Yusha n'avait pas eu le temps de tout déménager malgré ses efforts. Il restait maints archives qui allaient disparaître avec le Royaume. C'est ainsi. Mais ce qu'il leur reste devait être sauvé. Il sera pour eux le fondement d'un nouveau Royaume. Peut-être ce nouveau Royaume n'arrivera pas à se construire, car l'énergie qui y sera investi ne sera jamais le même que celle des débuts, mais il leur restera des traces, et ces traces qu'il sont laissé, sera en quelque sorte un moyen pour ces terres de subsister. Une part de leur histoire restera, malgré tout, et tout cela était grâce aux efforts de ses nombreux sujets.



Le Roi alors demanda à Gunut, le musicien émérite, un service pour les accompagner dans leur douloureux voyage :


« -Gunut, joue-nous une de tes précieuses mélodies.
-Ce sera fait, messire. »


Et Gunut ainsi que son orchestre jouèrent un morceau dont la mélancolie toucha le cœur de tous ceux qui l'écoutaient. Tous, sauf Saphilthos, Roxane, Sushimimi, Cyllian et Armeo dont l'attente du départ avait fini par détourner leur attention vers une conversation qui devait résoudre pour de bon une énigme qui les obsédaient. C'était Saphilthos qui commença :


« -Entendons-nous bien pour une fois : le nombre de têtes de Jelea est bien de 173.
-Non, cher Saphilthos, répondit Roxane, j'ai déterminé qu'il s'agissait de 256.
-Vous vous trompez, car il doit s'agir de 89, proposa Sushimimi.
-89 ? Si peu ? Il est vrai que Jelea avait un nombre de têtes plus petit que nous le pensions, mais elle en a 221, cela j'en suis sûr, argumenta Cyllian.
-Je vous trop sûr de vous, cela ne serait-il point 257 plutôt ? surenchérit Armeo. »


La discussion tint ainsi quelques minutes, puis Saphilthos eut une révélation :

« -Attendez... J'additionne 173, 256, 89, 221 puis 257, puis j'obtiens...
-Cela doit faire 996, doit Sushimimi.
-Mais je ne comprends pas, dit Cyllian, nous n'en arrivons pas à 1000 !
-Il faut rajouter les 4 têtes qui ont jadis été séparé du corps de Jelea, mon cher, suggéra Armeo.
-Ce qui nous fait donc mille, conclut Roxane. Le compte est bon ! »


Et sur cette conversation, Saphithos sonna la retraite, et le Roi cria à NanaJackson12, qui conduisait et dirigeait la procession, car elle avait acquis maintes connaissances sur la bibliothèque en revenant voir les archives par nostalgie avant leur déménagement, le Roi lui cria donc de mettre le chevaux en route, et NanaJackson12 fit avec aisance. Les tremblements de terre reprirent de plus belle, mais les mains expertes de NanaJackson12 ne permirent pas aux chevaux de paniquer.


« -Mais au fait, dit Saphithos qui avait rejoint le Roi, j'ai toujours ces dix écus récupérés lors de nos épreuves.
-Eh bien, ne voudrais-tu pas t'en servir pour acheter un présent à ton amie ini974 lorsque tu la recroisera dans notre voyage ?
-Méfie-toi, Majesté, une fois associé avec elle nous serons invincible et nous te renverserons !
-Impossible mon cher ! Je suis un Roi de l'équilibre ! »


Et ils rirent ensemble. Mais derrière eux la poussière avait déjà tout recouvert. La frontière traversé n'était désormais plus, car plus aucun Royaume n'existait au delà de ces terres. Le Roi refusa de voir tout cela disparaître, un monde qu'il voulait tant chérir devenu sable.


« -Alors, Majesté, points de regrets ? demanda amicalement Saphilthos.
-Désormais tu puis m'appeler Mangam', répondit-il, car je ne règne plus sur ce territoire : il a disparu alors que nous le quittions. »


Et il n'osa point montrer ce qu'il n'était plus qu'un vide total, un espace vite de tout souffle conquis par l'obscurité. Saphilthos voyait que Mangam' retenait des larmes, car lui aussi il avait été touché par la disparition de ce monde. Tous y avaient mis beaucoup d'eux même pour assurer sa survie et aujourd'hui pourtant, tout ce travail ne semblait réussit qu'à des archives. Ils y voyaient la mort qui avait conquis le monde derrière eux. Englouti sous la terre, ainsi que cela avait été prophétisé. Alors, Saphilthos ne se priva point de répondre insolemment à Mangam' :


« -Crois-tu pouvoir échapper à tes responsabilités de Roi, cher Majesté ? dit-il, provoquant surprise et incrédulité chez l'ancien souverain, et alors que celui-ci allait répondre d'autres figurent vinrent à cheval vers lui.
-Il est vrai, messire, c'était Jelea qui lui parlait, vous avez encore beaucoup à faire.
-Vous avez à reconstruire notre passé, ou du moins le préserver, rajouta Armeo qui se joint à eux.
-Ne jamais perdre la magie qui avait coulé dans nos veines, continua Koushak
-Recueillir maintes connaissances qu'elles soient techniques... , ajouta Sushimimi
-Ou philosophiques, culturelles, même des connaissance de la nature et de son écosystème, les joignit Yusha.
-Ensemble il faudra bien surveiller le bon déroulement des choses, dit Roxane1.
-Et transmettre les règles et coutumes avec ludisme, fit Cyllian. »


A cela, Plecz voulu bien continuer cette file lui-aussi, mais il se cabra et tomba à la renverse, ses blessures lui dureront pour 7 mois.


« -Eh oui, et nous aurons beaucoup encore à créer, dit Dreamboys le messager
-Il a raison, Majesté, vous serez bien obligé de conserver votre titre, car si le royaume a disparu, vos sujets sont toujours là. En effet, ce que nous avons fait n'est que le début d'un travail plus acharné encore, termina Jelea.
-Mon cher sire, vous voilà piégé avec nous, mais ne vous inquiétez point, si vous le voulez je pourrais vous réaliser un Coup d'État ! conclut Saphilthos.
-Un Coup, certainement pas ! rétorqua le Roi que ces encouragement avait fait redevenir le souverain d'un royaume qui n'était point encore déchu. Allons, cher ami ! Nous avons du travail ! Et vous aussi mes vaillants amis ! »


Et malgré les ténèbres qui s'étaient abattus dans les plaines d'un monde perdu au milieu de nulle part, quelques voyageurs qui passèrent par là cru voir dans ces plaines désolées un rayon de lumière.


Ainsi se termina la quête du Roi Mangam'... Dans l'espérance d'une nouvelle.
 
Répondre
Aujourd'hui c'est le mardi 23 février 2021. Encore 5 jours.
Il est donc bon de rappeler que les gens qui participeront cette semaine feront leur dernière participation au défi. NanaJackson12 a ouvert le bal, ainsi NanaJackson12 quitte le défi et fait partie de ceux qui seront resté jusqu'au bout.

Et c'est vachement cool.

Ce soir, donc, sans surprise, Jelea. Au vu de ses multiples comptes je sais pas si on la reverra pas mais elle continue cet ultime défilé avec sa série phare.

Défi :





 
Répondre
Aujourd'hui c'est le mercredi 24 février 2021. Encore 4 jours.
Eh oui, c'est Jelea qui continue le bal !

Défi :






En 2003 l'on a crée La Cartoonerie, petit site web qui fut l’œuvre de Bérisa, Julio et Herbie. Il faut attendre vers 2005-2006 pour constater les vrais débuts avec une communauté enfin forgée. Celle-ci, plutôt jeune, commence à expérimenter avec le site encore rudimentaire, mais peu à peu s'opère un petit boom. On en parle (un peu) dans les médias, on organise des événements en chair et en os, et peu à peu les nouveaux arrivants amènent leur fascination pour les productions d'animation japonaises qui envahissent les films du site. Le public étant jeune, beaucoup tentent de reproduire ce qu'ils apprécient, mais cela n'empêche pas des films plus originaux, ou des véritables démos techniques pour exploiter au maximum les possibilités offertes par l'outil. Avec sa refonte en 2008, La Cartoonerie atteint ce que d'aucuns appelleraient son apogée, mais la population étant jeune, n'empêche pas les divers problèmes découlant de conflits entre enfants.

Mais vers 2011, les créateurs du site se lassent de celui-ci et quittent leurs devoirs. A l'abandon, la communauté subsiste tant bien que mal mais peu à peu, la population vieillit plus qu'elle se renouvelle malgré l'arrivé de nouveaux. Leurs membres entrent dans la vie active et ne passent plus de temps sur La Cartoonerie, qui ne devient plus qu'un souvenir de jeunesse pour s'amuser. Cela est tout à fait normal, mais en conséquence la population décroît petit à petit. Là est la conséquence de s'être trop frotté au Japon ! Pendant ce temps, le forum de cette époque subit annuellement des piratages qui effacent tous les messages. Cependant la communauté, bien que non exempte de ses conflits habituels, reste. Il y a parfois quelques retours de Bérisa ; il s'agit surtout de faire migrer le site sur d'autres serveur, pas plus.
On entrevoit un petit espoir vers 2014 : une association tente de prendre le site sous son aile.

Elle dit être en contact avec Bérisa et veut redresser le site. Ainsi elle renouvelle les modérateurs et le site, encore fourmillant de vie malgré tout, semble renaître, d'abord sur un nouveau forum pour remplacer l'ancien multiplement piraté ; puis bientôt un nouveau design du site qui sera très contesté, et mis en place que partiellement. L'équipe de modérateurs se charge de mettre en place des activités, cimente un journal officiel et des concours. Cependant l'euphorie tourne bientôt court. L'association abandonne à son tour le site la laissant aux mains d'un groupe de modératrices. Selon elles, on découvre que les droits dont ils disaient disposer pour modifier le site ne leur étaient en vérité pas dû. Alors qu'elles effacent les modifications faites au design du site jugés peu ergonomique, et surtout pour uniformiser le site - puisque n'ayant été réalisé que partiellement c'est-à-dire que sur certaines pages - les modératrices contactent celle qui a les droits, Bérisa, pour les obtenir. Leur but : modifier le site et son code. La Cartoonerie ayant été crée en 2003, son fonctionnement se faisait sur la technologie du moment, c'est à dire Adobe Flash. En 2020, il a été pris la décision de détruire Flash, abandonné par Adobe et devenu depuis obsolète. La fin se fera début 2021. Devant cette échéance la communauté espère une réponse de Bérisa mais elle traîne, et lorsqu'elle fait enfin signe c'est au prix de longues supplications de près de deux ans. La refonte ne peut cependant pas commencer. En effet peu après la crise sanitaire du Coronavirus frappe le monde et mène les gouvernements à décréter un confinement général qui durera de mars à juin (ce qui ne sera que le premier confinement). Les activités professionnelles sont ainsi ralenties et tuent dans l’œuf le projet de refonte. La Cartoonerie est condamnée, et malgré un retour d'anciens membres à cause du confinement, qui ne resteront cependant pas longtemps, la communauté s'est désormais vidée, composée majoritairement de vingtenaires avec une dizaine d'année d'ancienneté qui forment un petit noyau soudé mais petit.
Et donc après ce poing dans la gueule, le coup de pieds dans les valseuses puis le saut à pieds joints sur le dos, on n'espérait pas avoir le sable jeté au yeux pour achever la bête, histoire d'avoir un peu de répit.

C'est pourquoi on l'a quand même eu : le coup fatal sera en avril. Car elle sera le théâtre de l'explosion d'une affaire de harcèlement mettant en cause certains membres actifs. Les modératrices y sont directement impliquées, en tant que victimes. Les principaux responsables sont bannis. Des internautes recrutés par les accusés pour les défendre suivent. Cela crée une mini-scission, et certains membres partent d'eux même en protestation. Enfin, les modératrices se retirent pour se consacrer au prochain site et cessent d'interagir avec les membres. En conséquence, le site perd toute activité car les 2-3 membres qui restent ne sont pas assez liants pour rattraper ces absences.

Aujourd'hui l'on constate un site vidé dans une lente agonie qui aura duré près de neuf ans. Point de fin explosive. Point de grande cérémonie. Juste une extinction dans le fond noir de l'internet, dans l’indifférence générale.
Vous me reprocherez d'avoir surtout parlé de cette agonie, et c'est vrai : regardez ma date d'inscription : fin 2011, aussi n'ai-je jamais croisé les administrateurs originaux.


Tout cela est profondément déprimant. D'ailleurs, je n'ai pas été payé par le lobby des anti-dépresseurs. Qu'est ce qui vous fait penser ça.
 
Répondre
Aujourd'hui c'est le jeudi 25 février 2021. Encore 3 jours.


Je crois bien que ce site appartient à Jelea désormais. Elle l'a conquis par la seule force de sa persistance (quelle carrière !) !

Défi :




 
Répondre
Aujourd'hui c'est le vendredi 26 février 2021. Encore 2 jours.
Oui, on change de protagoniste défiel.
Défi :





Ou le lien au film direct pour pas se faire chier : https://www.youtube.com/watch?v=CE36CylIKX0&feature=youtu.be&ab_channel=lovemydreams

Au revoir lovemydreams, amatrice de shojos actions et de courses. Également modératrice éternelle et administratrice qui fait partie des quelques à avoir le futur entre leurs mains...

Ah, beaucoup de pression.

Sinon, nous entamons le compte à rebours final.



 
Répondre
Aujourd'hui c'est le samedi 27 février 2021. Encore 1 jours.
Si vous avez encore des trucs à faire ici... GROUILLEZ VOUS !

Duel :










 
Répondre
Résultat





...

Merde, et moi qui comptait revenir demain pour le dernier jour.
Fait chier.
 
Répondre
Aujourd'hui c'est le dimanche 28 février 2021. Encore... Ah, mais c'est aujourd'hui la fin.
On le sait car on a retiré le bouton "Retourner sur la Cartoonerie" en haut.
Je doute que la communauté, qui a déjà été éparpillé en confettis, reste. On verra si on se revoit un jour. A plus tard pour le dernier message (en tant qu'information défiel) du sujet.

Défi :










Bon faut avouer, si ça ce sont les dernier combattants du dernier duel du Défi, alors c'est un peu décevant. Ces films ne sont pas particulièrement significatifs par rapport à l'histoire du site. Mais on peu prendre cela par un autre bout.

Se conjugue en effet ce soir, l'inachevé et la bande annonce, le détaillé et le simple, le long et le court, l'ancien et le tout nouveau. 18 ans d'histoire représenté en deux film. Il manque maintes nuances, et il ne s'agit pas de 18 ans mais de 13 puis que l'ancien date de 2008, mais bon il faudra s'en contenter. Bref.

Je fais quoi de ma vie, ensuite ?
 
Répondre
Résultat :





... Et encore non. Apparemment la résiliation du serveur du site se fera vraiment dans un mois.
Alors bon.

A priori, c'est désormais J - 31. Encore un TIME EXTENDED. Le dernier cette fois.

Bon. A demain alors.
 
Répondre
  


Atteindre :


Recherche: 5 visiteur(s)