Bienvenue, Visiteur ! Connexion S’enregistrer
Sauvegarde des cartoon de Lak : ...


Note de ce sujet :
  • Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[Lecture] Tu veux lire ou me faire lire ?
#31
Tu veux un texte? tiens:
Mes yeux se sont levé et une lueur d'espoir apparut.
Mais où était tu?
Tout le monde applaudissait le dernier des ratés qui ont fait tomber la Mainue
Mais où étais-tu?
Comme si le monde s'écroulait un tremblement de terre vint troubler le quotidient
Il avait térasser notre maison assasiner nos matins
Pour remettre au lendemain ce qu'était le destin.
J'ai longtemps rêvé de te serrer encor une fois dans mes bras.
Mais tu es parti en fumer...Quand la joie a dissparut elle t'a emporté avec elle
Et je garde le coeur lourd sur ce qu'étais le dernier instant où je t'ai aimé
(Je t'aime,je t'aimais,et je t'aimerais)

Urielle Tabere(Ou Abacaxi)
Chers lakiens,
Vous m'avez porter jusqu'au succès.


Vous avez fait couler mes larmes tout aussi bien que vous les avez retenushttp://www.smiley-lol.com/smiley/tristes/sorrow.gif
Vous m'avez écouter et jamais baffouiller
Vous m'avez fait rire,
murir,
penser, rêver!
Aujourd'hui comme hier je ne l'ai jamais assez dit
Je n'ai jamais assez dit comme je vous aimaient
Vous avez changer ma vie et vous êtes 
comporter comme des frères, des soeurs, des maris,
des épouses. Il y à bien longtemps que je ne vous ai pas dit 
à quel point je vous aime.
Certe je ne vous le dirais surment jamais,
mais si je le dis je vais pleurer.
Alors je vous l'écris. Je vous aime 

 
Répondre
#32
(08-08-2015, 19:08)Abacaxi a écrit :  Tu veux un texte? tiens:
Mes yeux se sont levé et une lueur d'espoir apparut.
Mais où était tu?
Tout le monde applaudissait le dernier des ratés qui ont fait tomber la Mainue
Mais où étais-tu?
Comme si le monde s'écroulait un tremblement de terre vint troubler le quotidient
Il avait térasser notre maison assasiner nos matins
Pour remettre au lendemain ce qu'était le destin.
J'ai longtemps rêvé de te serrer encor une fois dans tes bras.
Mais tu es parti en fumer...Quand la joie a dissparut elle t'a emporté avec elle
Et je garde le coeur lourd sur ce qu'étais le dernier instant où je t'ai aimé
(Je t'aime,je t'aimais,et je t'aimerais)

Urielle Tabere(Ou Abacaxi)

En fait pour ce genre de texte tu devrais le poster dans Vos textes ici. Ici on propose plus des livres.
http://img4.hostingpics.net/pics/394990IfIhadaheart.jpg

If I had a heart I could love you
If I had a voice I would sing
.



 
Répondre
#33
"La nuit ne tombe pas sur la mer. Du fond des eaux, qu'un soleil déjà noyé noircit peu à peu de ses cendres épaisses, elle monte au contraire vers le ciel encore pâle. Un court instant, Vénus reste solitaire au-dessus des flots noirs. Le temps de fermer les yeux, de les ouvrir, les étoiles pullulent dans la nuit liquide."

Bourdoul j'ai pas envie d'argumenter des plombes mais par pitié, lisez "L'été" de Camus.
 
Répondre
#34
"Le scarabée est un insecte qui se nourrit des excréments d’animaux autrement plus gros que lui. Les intestins de ces animaux ont cru tirer tout ce qu’il y avait à tirer de la nourriture ingurgitée par l’animal. Pourtant, le scarabée trouve, à l’intérieur de ce qui a été rejeté, la nourriture nécessaire à sa survie grâce à un système intestinal dont la précision, la finesse et une incroyable sensibilité surpassent celles de n’importe quel mammifère. De ces excréments dont il se nourrit, le scarabée tire la substance appropriée à la production de cette carapace si magnifique qu’on lui connaît et qui émeut notre regard : le vert jade du scarabée de Chine, le rouge pourpre du scarabée d’Afrique, le noir de jais du scarabée d’Europe et le trésor du scarabée d’or, mythique entre tous, introuvable, mystère des mystères.

Un artiste est un scarabée qui trouve, dans les excréments mêmes de la société, les aliments nécessaires pour produire les œuvres qui fascinent et bouleversent ses semblables. L’artiste, tel un scarabée, se nourrit de la merde du monde pour lequel il œuvre, et de cette nourriture abjecte il parvient, parfois, à faire jaillir la beauté."

Wadji Mouawad.
http://img15.hostingpics.net/pics/528660toile.jpg
 
Répondre
#35
LA  VIE C'EST COMME UNE DENT

La vie, c'est comme une dent
D'abord on y a pas pensé
On s'est contenté de mâcher
Et puis ça se gâte soudain
Ca vous fait mal, et on y tient
Et on la soigne et les soucis
Et pour qu'on soit vraiment guéri
Il faut vous l'arracher, la vie.




Un des poèmes du recueil Je voudrais pas crever de Boris Vian
 
Répondre
#36
Perso j'adore Oksa Pollock. Tongue
 
Répondre
#37
Je suis une très grande fan de Bellemare (paix à son âme). J'ai commencé à lire ses ouvrages à mes 11 ans. Je conseille vivement, il possédait une agréable façon de s'exprimer (chose que l'on peut ressentir à l'écrit).
https://zupimages.net/up/18/41/3fbj.png

Merci Yusha pour l'avatar + la signature
 
Répondre
  


Atteindre :


Recherche: 1 visiteur(s)