Bienvenue, Visiteur ! Connexion S’enregistrer
Concours de Chant 2019: La finale est sortie, viens écouter le son d'une nuit en fin d'été !


Note de ce sujet :
  • Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Back To Earth.
#8
https://nsa39.casimages.com/img/2018/05/28//180528084000848492.png
Tout commença par un éclair, et l'esprit d'Ariane fut comme aspiré dans un tourbillon infiniment puissant. Il n'y avait que du noir, des ténèbres et du vent. La tempête soufflait avec une violence sans nom, rien ni personne ne semblait être en mesure de l'arrêter.
Pour la première fois de son existence, de son apparition divine au sein de l'univers après le big bang, Ariane découvrit de nouvelles sensations, et au coeur de l'ouragan, de la tornade, elle se sentit prendre vie : Ariane venait de devenir une cellule. Une cellule animale, qui se multipliait à toute vitesse, bien plus vite qu'un cycle naturel, d'une elle était passée à deux, puis à quatre, et en une minute à peine, une ombre humaine se dessinait déjà.
Tombant des cieux en direction de la terre, le corps d'Ariane se matérialisait sans que l'esprit divin ne comprenne vraiment pourquoi. Elle fit bouger quelques doigts, pris conscience qu'elle venait de tomber dans sa propre création, puis se laissa flotter dans le vide, tombant dans le brouillard, la nuit et l'orage. Portée par le vent, bercée par des éclairs, elle inspira profondément, écartant les bras, chutant avec une grâce nouvelle.
Elle savait tout de la condition humaine, elle en connaissait les moindre sensations, le moindre tressaillement de l'échine. Les hommes et les femmes n'avaient aucun secret pour elle, elle les avait créé il y a des millions d'années et les avait regardé se développer depuis.
Le sol se rapprochait de plus en plus, elle s'apprêtait à heurter la terre. Les éclairs offrait à son visage une teinte cadavérique malsaine, la pluie, qui cinglait désormais son visage, trempait ses cheveux pour lui donner un air de chien mouillé. Ariane retint sa respiration, laissa son corps finir de se dessiner. Elle choisit le sexe féminin, une coupe mi-longue blonde et un visage angélique des actrices américaines des années trente et quarante, puis, avec courage, sans l'once d'un doute, elle s'écrasa lourdement sur le sol et eut l'impression d'exploser.

Lorsqu'elle rouvrit les yeux, l'orage avait disparu pour laisser place à un léger soleil venant bercer son corps. Des branches au dessus d'elle l'empêchaient d'être trop éblouie, et la rosée matinale la rafraichissait.
Ariane était allongée dans de l'herbe. Plutôt que de se relever, elle prit le temps de faire bouger chacun de ses membres, réalisant cette fois pleinement qu'elle était dans de la chair humaine. Elle se surprit à admirer son bras, et remarqua a quel point elle et les autres dieux avaient fait du bon travail, en créant les hommes. A quel point, sur le plan physique, ils étaient une de leurs oeuvres les plus abouties et réussies.
Ariane avait déjà pris possession d'un corps humain, il y a des millions d'années et avant de les envoyer sur terre, dans l'unique objectif de vérifier si tout fonctionnait correctement, tant sur le plan moteur que mental, c'était pour ça que cette fois-ci, il ne lui avait fallu que quelques minutes pour s'habituer à sa nouvelle enveloppe.
Elle se redressa et fit quelques pas timides. Un écureuil passa devant elle en courant, et elle s'amusa de sa grande queue touffue, fière d'avoir esquissé les premiers dessins de l'animal lors de sa création.
Puis, la tête d'Ariane fit les comptes, et le dieu comprit alors que quelque chose n'allait pas : pourquoi était-elle dans un corps humain, pourquoi était-elle tombée des cieux et pourquoi se retrouvait-elle sur terre ?
Elle chercha du regard si elle ne trouvait pas ses frères et ses soeurs, mais rien. Elle essaya de les joindre d'abord en bredouillant quelques mots à voix haute, puis en essayant la télépathie. Mais rien n'eut de succès, et elle prit alors la décision de faire quelques mètres pour en découvrir plus sur ou elle se trouvait, et surtout savoir si elle était seule.
Elle ne connaissait pas tous les lieux que la terre abritait, du moins, pas à l'arbre prêt. Mais elle sentait, de par le climat, la chaleur et les bruits environnants, qu'elle pouvait déjà rayer l'Afrique, l'Asie et l'Océanie des possibilités.
Elle continuait de marcher dans l'espoir de croiser une figure connue - bien qu'elle ne savait pas à quoi ressemblait les autres dieux, lorsqu'elle tomba sur un sentier battu. Elle regarda de part et d'autre du chemin, décida de prendre à droite. Elle continua sa route, n'osant cette fois plus dire le moindre mot mais guettant le moindre signe, le moindre mouvement dans les buissons et entre les arbres.
Ariane contemplait son oeuvre autant qu'elle cherchait a comprendre les raisons de son ascension ici. Puis, quelque chose se produit : derrière elle, une voix se fit entendre, puis, en écho, une seconde : les deux semblaient communiquer. Ariane s'arrêta, tourna la tête en direction de la discussion qu'elle venait de capter, puis, derrière elle et se rapprochant à un rythme soutenu, elle vit deux hommes entrain de faire un jogging.
Lorsqu'ils arrivèrent à son niveau, elle les interpella, et ils s'arrêtèrent poliment.
- Excusez-moi, commença-t-elle comme tout bon humain l'aurait fait, pouvez-vous m'indiquer où nous sommes ?
Les deux hommes se regardèrent, esquissèrent un sourire, puis le plus grand des deux répondit :
- Vous n'êtes pas d'ici ma petite dame, ça se voit, souffla-t-il alors dans un léger rire, avant de reprendre, si vous voulez sortir du parc, le plus simple pour vous, c'est de tourner à droite au prochain virage, puis de continuer toujours tout droit, vous déboucherez sur la cinquième avenue. Sinon, vous pouvez prendre ce chemin là, pour rejoindre le centre du parc et atteindre le lac.
Ariane fit mine de rien, les remercia poliment pour les laisser repartir, puis se décomposé. Elle avait comprit immédiatement : la cinquième avenue, le parc, les odeurs sucrées et cet accent américain. Ariane était à Central Parc, au coeur de New-York, aux Etats-Unis d'Amérique.
 
Répondre
  


Messages dans ce sujet
Back To Earth. - PiouLak - 20-05-2018, 12:05
RE: Back To Earth. - PiouLak - 22-05-2018, 17:45
RE: Back To Earth. - YumiMangaCat - 22-05-2018, 22:04
RE: Back To Earth. - Tales - 22-05-2018, 23:37
RE: Back To Earth. - TheoC - 23-05-2018, 11:35
RE: Back To Earth. - Petitchocolat - 24-05-2018, 23:50
RE: Back To Earth. - YumiMangaCat - 25-05-2018, 13:16
RE: Back To Earth. - TheoC - 25-05-2018, 15:03
RE: Back To Earth. - YumiMangaCat - 25-05-2018, 18:16
RE: Back To Earth. - PiouLak - 25-05-2018, 20:46
RE: Back To Earth. - Tales - 26-05-2018, 9:14
RE: Back To Earth. - PiouLak - 26-05-2018, 23:27
RE: Back To Earth. - Petitchocolat - 28-05-2018, 0:09
Somalie - PiouLak - 28-05-2018, 20:43
RE: Back To Earth. - YumiMangaCat - 28-05-2018, 22:11
RE: Back To Earth. - TheoC - 28-05-2018, 22:37
RE: Back To Earth. - TheoC - 30-05-2018, 18:57
RE: Back To Earth. - TheoC - 03-06-2018, 21:47
RE: Back To Earth. - Tales - 28-05-2018, 23:31
RE: Back To Earth. - Petitchocolat - 29-05-2018, 21:19
RE: Back To Earth. - PiouLak - 30-05-2018, 0:09
RE: Back To Earth. - YumiMangaCat - 30-05-2018, 16:03
RE: Back To Earth. - Tales - 02-06-2018, 16:38
RE: Back To Earth. - Petitchocolat - 02-06-2018, 23:10
RE: Back To Earth. - PiouLak - 03-06-2018, 12:22
RE: Back To Earth. - PiouLak - 03-06-2018, 13:09
RE: Back To Earth. - Petitchocolat - 03-06-2018, 19:12
RE: Back To Earth. - YumiMangaCat - 03-06-2018, 19:52
RE: Back To Earth. - Tales - 03-06-2018, 23:57
RE: Back To Earth. - PiouLak - 04-06-2018, 18:23
RE: Back To Earth. - Tales - 06-06-2018, 0:42
RE: Back To Earth. - MissLola - 07-09-2018, 21:50

Atteindre :


Recherche: 1 visiteur(s)