Forum de la Cartoonerie
[RP] Garden Party - Version imprimable

+- Forum de la Cartoonerie (https://forum.lacartoonerie.com)
+-- Forum : Les cartooneurs parlent aux cartooneurs (https://forum.lacartoonerie.com/forumdisplay.php?fid=22)
+--- Forum : Jeux en pagaille (https://forum.lacartoonerie.com/forumdisplay.php?fid=27)
+---- Forum : Role Play (RP) (https://forum.lacartoonerie.com/forumdisplay.php?fid=35)
+---- Sujet : [RP] Garden Party (/showthread.php?tid=3776)

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10


RE: [RP] Garden Party - PiouLak - 23-09-2020

https://cdn.discordapp.com/attachments/689792171779686494/751494605261898001/unknown.png



- Tu penses que si tu n'avais pas été aussi stupide, tout ça se serait passé?!
- J'ai toujours fait de mon mieux!!
- Tu es responsable de sa mort!!
- Toujours...

Même après ce déferlement de souvenirs horribles, même après ceux joyeux partagés avec Arya, même après la vision de sa propre potentielle mort, même après la rescousse de cette mystérieuse jeune femme ressemblant à son bourreau.. même après tout ça, les mots tranchants d'Arya raisonnent encore dans la tête de Gaspard.

- Tu es responsable de sa mort!!

Celui-ci n'en peux plus. Epuisé déjà depuis quelques heures maintenant, subissant simplement les évènements complètement fous et insensés qui se déroulent les uns après les autres.
Alors quand Arya lui lance un regard d'appel à l'aide, Gaspard ne trouve rien de mieux à faire que... grimacer.
Son pied... son pied saigne.
Tâtonnant la plante, le jeune homme y retire un morceau de verre brisé et tranchant.
D'où... provient... t'il..?
Sans adresser un mot à Arya, Gaspard regarde derrière lui... ses pas ont laissé un chemin ensanglanté... un jeu d'enfant pour lui de remonter à la source.
En effet, quelques pas plus tard, Gaspard arrive dans le couloir de la salle de bain ou ils étaient quelques minutes plus tôt. A ses pieds, des débris de verre... et quelques mètres plus haut, caché entre deux briques de mur, reste ce qui ressemble à un objectif de caméra brisée. 
Ainsi ils sont donc observés. 
Très bien. 
Gaspard retourne dans la chambre retrouve Arya.

- Je sais ce qu'on peut faire.
 
ailleurs

Toujours allongés dans l'herbe, cachés derrière la limousine, Léo et Capucine continuent de contrôler l'abeille informatique. Et si la scène d'Arya et Gaspard se partageant leurs dons leur parait un peu flou et étrange à comprendre, lorsque le visage d'Ariette apparaît sur l'écran d'ordinateur, Capucine écarquille les yeux.
Ce visage, elle le reconnait. Combien de fois l'a t'elle vue se faufiler dans le bureau du père de son boyfriend Mildred. 
Cette femme... n'est certainement pas de leur côté. 
- Merde... laisse t'elle échapper.
Se tournant vers Léo, la milliardaire ajoute:
- Il va falloir passer la seconde. Tout de suite.
Par son regard, Léo comprend que Capucine est prête.
Prête à jouer sa partie.

 https://www.youtube.com/watch?v=ddIYuXHpKpA 
'cause I'm not just a pretty girl

https://www.zupimages.net/up/20/35/6nrx.png

- HEOO LA HAUT.
Un scientifique fronce les sourcils. Pas bien sur d'avoir entendu.
- HEOO!!
Cette fois, aucun doute, le scientifique vérifie la caméra d'entrée. Effectivement, devant la porte blindée du laboratoire, une jeune demoiselle hausse le ton. Entre ses bras, une lime à ongle sous la gorge et un joli coquard à l'oeil droit, se tient Léo.
- Si vous cherchiez celui qui a bousillé vos caméras... je crois avoir votre homme. 
Mince. La Despote Ariette n'est pas là. Comment prendre une décision à présent?
Une goutte de sueur perle sur le front du scientifique. 
Un dernier argument arrive néanmoins à point pour le convaincre.
- Si vous ne m'ouvrez pas, j'appelle mon père. 


Quelques minutes plus tard, Capucine est dans la salle principale de contrôle. Léo, lui, a été mis en isolement, le temps d'y voir plus clair. En réalité, les deux jeunes se frottent les mains chacun de leur côté.
Faisant raisonner le bruit de ses talons tout en marchant, Capucine fait les 100 pas,
- Bien, maintenant que je vous ai fais preuve de bonne foie en vous délivrant ce type que j'ai trouvé à deux pas de chez vous, j'aimerais beaucoup être mis au courant des affaires de mon beau-père.
Les scientifiques continuent de suer, Ariette mis à part, ils n'ont pas l'habitude de faire face a de si jeunes femmes avec autant d'assurance. 
Une des chercheuses néanmoins, n'a pas froid aux yeux, et, se dirigeant vers Capucine, la saisit brutalement par le bras.
- Ne faites pas la maline, nous savons toutes les deux que vote petit copain est impliqué et que vous ne voulez que le sauver.
- Veillez me lâcher, je suis enceinte! répond sèchement Capucine. 
L'information a l'air de surprendre la chercheuse qui recule.
- Et il ne s'agit plus de mon petit cop...
Capucine n'a pas le temps de finir sa révélation que les écrans affichent une alerte,
en plein écran sur tout les ordinateurs s'affichent alors une vue du salon... dévoilant une scène incroyable.

Mildred maitrisé (une nouvelle fois) par Arya, un morceau de verre tranchant sous la gorge.
Second remake aussi pour Gaspard et Blanche, le jeune homme menaçant la milliardaire d'un morceau de verre similaire. Cette fois, s'il le faut, Gaspard ne la ratera pas. Et c'est d'une voix assuré que celui-ci commence ses revendications:

- Ecoutez moi bien!! Je sais que vous m'observez!! Je le sais..! Alors écoutez moi bien.. Je sais pourquoi vous nous observez. Effectivement il y a des tarés ici. Mais moi et Arya n'en faisons pas partit!! Exfiltrez nous tout de suite d'ici, ou je vous jure que vous pourrez dire adieu à vos cobayes un par un!!! Je vous donne 5 minutes.

Capucine tremble.
La voila à deux doigts d'assister à la mort du père de son enfant. La partie se corse.



RE: [RP] Garden Party - Tales - 24-09-2020

https://zupimages.net/up/20/14/utym.png

Blanche qui se permettait de leur dire quoi faire, une fois de plus, ça le désespérait. Mildred ne lui avait jamais accordé plus qu'un regard avant ce soir et il n'irait pas plus loin avec cette fille plate et sans saveur qu'il avait face à lui. Il sortait de dessous le canapé avec Gaspard, l'attaque était finie et les guêpes soit disant 'mortes de fatigue'. Laissez le rire ! 

Mildred
Pratique d'avoir une zoologiste parmi nous, je suis sûr que ça nous sera utile quand viendra une attaque de serpents. Ou pire ! D'escargots ! Prions pour qu'ils meurent de vieillesse avant de nous avoir atteint. 

Il se détournait de la blonde pour aider Gaspard à se relever et frottait d'un geste vigoureux les quelques piqûres qu'il avait pu recevoir au cours de l'invasion. Il se tairait bien de dévoiler les quelques détails récoltés au cours de son expédition à l'extérieur de ces murs. Il y avait vu Capucine et le barman de la soirée, ne comprenant pas réellement qui il était ni comment il était lié à cette histoire. Peut-être avait-il participé à leur enlèvement ? C'était en tout cas la thèse la plus plausible que le brun avait. Il jetait un coup d'oeil à la cuisine, cherchant du regard un "insecte" en particulier. Il capte après quelques instants la caméra pilotée par son "ex" et son nouvel ami Léo, leur envoyant un signe discret de la tête. 

Le fils Marcus les abandonnait tous les deux pour rejoindre l'étage. Sûrement avait-il besoin de décompresser et de rester seul après les différents évènements majeurs qui s'étaient produits dans un laps de temps finalement très court. De quoi perdre la raison ! 

C'est alors que quelqu'un dévale quatre à quatre les escaliers en criant. 

Mildred 
Amélia ?

Depuis tout ce temps elle était restée là haut, sans que personne n'aille la délivrer. Ce n'était pourtant pas faute d'avoir prononcé son nom lorsque les deux blondes avaient préférés les ligoter comme de vulgaires rôtis, mais elles étaient trop occupées à tuer la seule personne capable de leur venir en aide. 

Elle découvrait en différé le cadavre de sa meilleure amie, celle-là même dont la cause de la disparition lui avait été attribuée à tort durant ces deux dernières années. Mildred la laissait accuser le coup et ne voulait pas être trop envahissant envers la rouquine. Au fond de lui il était très heureux de la revoir parmi eux, presque rassuré d'avoir enfin quelqu'un sur qui il pourrait compter. Il lançait évidemment un regard accusateur et justifié à Blanche avant d'aller se poser devant la baie vitrée, pensif, pendant que la blonde s'en va faire à manger à la cuisine. 

Mildred 
C'est sa faute...

souffle-t-il à Amélia alors qu'ils n'étaient plus que tous les deux au salon. Tous les deux avec Patty. L'histoire semble se répéter mais les circonstances sont toutes autres. 

Mildred
Tu as raté beaucoup de choses... 

Il venait finalement s'assoir sur le canapé, intimant à Amélia d'en faire de même. Elle avait un wagon ou deux de retard sur la situation actuelle et il se devait de la mettre au courant, peu importe si elle en avait envie ou pas. Alors il lui parle de Patty, qu'il pensait l'avoir tuée, de cette fausse disparition organisée avec Gaspard et le père Gardner, de ce que les deux blondes ont fait, des guêpes...

Mildred
Il faut qu'on se serre les coudes Amélia. Je sais que... que toi et moi ça n'est pas facile. Mais si on veut sortir d'ici vivants il va falloir qu'on se fasse confiance toi et moi. 

Il venait prendre ses mains dans les siennes, espérant qu'un contact physique ajouté à ses paroles suffiraient à remettre Amélia dans la course. Il avait besoin d'elle. 

Pendant ce temps, Capucine assistait sans rien dire à la séquence qui se déroulait au salon.





https://zupimages.net/up/20/39/r1q7.png     https://zupimages.net/up/20/39/jimv.png


Roméo et Tricia Gardner n'avaient pas fermés l'oeil depuis la disparition de leur fils chéri. Tricia était inconsolable, et Roméo avait annulé tous ses rendez-vous, enchainant les conférences de presse. 

Tricia 
Je ne te pardonnerai jamais Roméo, jamais ! 

Roméo
On n'avait pas le choix chérie, j'étais obligé. 

Tricia 
Obligé de quoi ? C'est NOTRE fils ! Il compte plus que tes petites affaires.

Roméo 
Mes petites affaires comme tu dis ce sont aussi les tiennes. Et je nous ai évité un scandale...

Tricia 
Ne me fais pas porter le chapeau pour tes agissement stupides ! Si tu ne m'avais pas trompée avec cette gamine on n'en serait pas là.... Eviter un scandale pour en subir un autre ? Bravo. 
Je le savais que ce n'était pas une bonne idée cette expérience. Un enfant, ça se conçoit naturellement, mais forcément tu y a vu ton propre intérêt, comme à chaque fois !

Roméo
C'était le plus beau de tous les petits garçons... il fallait qu'il soit beau.

Tricia 
Ferme-la ! 

Tricia est exaspérée, elle quitte le bureau de son mari pour rejoindre la cuisine et déboucher une bouteille de blanc. Prenant appui sur le plan de travail, elle tentait de se calmer en inspirant profondément. Elle regrettait tout ça, mais il était trop tard pour ça.



À l'étage semble se jouer une toute autre partition quand la voix d'Arya se fait entendre. Ils ont trouvés quelqu'un ? 
Mildred se lève presque aussi tôt et lance un regard à Blanche qui sort de la cuisine. 

Peut-être allaient-ils pouvoir faire tourner la situation à leur avantage, en travaillant ensembles cette fois.





Spoiler! Afficher/Cacher
- Mildred et Gaspard sortent de leur cachette
- Amélia arrive au salon et découvre le cadavre de Patty
- Seuls au salon, Mildred raconte tout ce qu'elle a raté à Amélia
- Les parents de Mildred se disputent suite à la disparition de leur fils
- Mildred entend Arya crier qu'ils ont trouvé quelqu'un



RE: [RP] Garden Party - YumiMangaCat - 24-09-2020

https://i.imgur.com/eKMUZCF.jpg
https://www.youtube.com/watch?v=TRXVO1NuGVU


- Tu as raté beaucoup de choses...

Amy ne répondait pas. Elle tenait toujours sa Patty dans ses bras, la berçant toujours, n'acceptant pas la situation.
Le jeune homme l'invitait à s'asseoir à côté de lui, mais elle n'en fit rien. Ne l'attendant pas plus, Mildrerd lui expliqua tout ce qu'elle avait raté. Mais elle le savait déjà. Elle avait tout entendu, collé à son plancher dans la chambre de la petite bourgeoise qui se trouvait juste au dessus du salon. Certes elle avait manqué quelques détails quand elle était en train d'éclater la porte pour sortir, mais elle avait l'essentiel. Il l'avait trahi. Patty avait raison, elle aurait dû se méfier de lui dès le début.
La rouquine déposa le corps sans vie de Patricia sur le sol, laissant lâchement tomber ses mains sur ses genoux, continuant son mouvement de bascule, tout en regardant son amie disparue.
Il s'approcha d'elle, et pris les mains de son amour perdu. Amélia tourna la tête vers lui, les yeux rougis, les larmes menaçant de couler.

- Il faut qu'on se serre les coudes Amélia. Je sais que... que toi et moi ça n'est pas facile. Mais si on veut sortir d'ici vivants il va falloir qu'on se fasse confiance toi et moi.

Confiance? Après ce qu'il venait d'être révélé? Il s'était cru au pays des bisounours?
La jeune femme le regardait dans les yeux sans un mot. C'est quand elle se décida enfin à parler qu'ils furent interrompu par des bruits sourds à l'étage. Mildred y alla sans réfléchir. Amélia était bien trop vide pour réagir plus qu'il ne fallait.
Elle tourna la tête vers Patty qui n'avait désespéramment pas bougé. Ce qui serait ironique pour une morte. Mais au vu de tout ce qu'il se passait depuis leur arrivé, pourquoi cela serait impossible?
Elle finit par recouvrir le corps du draps que l'autre tâche lui avait mis sans une once de compassion.

La jeune femme décida alors de rejoindre les autres, voir ce qu'il se passe, sans se dépêcher pour autant. Une fois en haut des escaliers, elle marcha encore quelques instants avant de s'arrêter et de se cacher légèrement pour écouter.

- Ecoutez moi bien!! Je sais que vous m'observez!! Je le sais..! Alors écoutez moi bien.. Je sais pourquoi vous nous observez. Effectivement il y a des tarés ici. Mais moi et Arya n'en faisons pas partit!! Exfiltrez nous tout de suite d'ici, ou je vous jure que vous pourrez dire adieu à vos cobayes un par un!!! Je vous donne 5 minutes.

Amy regarda légèrement dans l'angle du couloir où se déroulait la scène. Arya menaçait Mildred, Gaspard Blanche. Il n'y avait personne d'autres. D'incompréhension, se dévoila, faisant face aux quatre jeunes individus.

- Mais qu'est-ce que vous foutez?!

Il y avait des petits morceaux de verres partout au sol. Amy ne comprenait pas. Elle regardait les otages, puis les ravisseurs, puis particulièrement la main de Gaspard qui tenait un morceau de verre. Il était si enragé qu'il serrait trop fort l'arme qui la tranchait.

- Gaspard... Ta main..

Elle s'arrêta. Elle ne savait pas ce qui se passait, à qui il parlait, pourquoi cela avait pris cette tournure.



RE: [RP] Garden Party - TheoC - 24-09-2020

https://i.goopics.net/VDXm9.png
Amélia pleure.
Blanche la fixe avec un manque criant de compassion. Les bras croisés et adossée à la rambarde de la fenêtre, la jolie blonde attend que la salve de larmes soit terminée pour que leur groupe puisse enfin passer à autre chose, pour qu'ils oublient la mort de Patricia.
Mais la rouquine n'a pas le temps de sortir de son état de choc qu'on entend crier à l'étage.
- Blanche ! Mildred ! On a trouvé quelqu'un !
Ce message d'alerte, mêlé à la voix paniquée d'Arya, fait sursauter la blonde qui se rue dans les escaliers sur les talons de Mildred. Amélia ne les suit pas, tant pis pour elle.
Lorsqu'ils arrivent au premier, Gaspard s'engouffre dans une des chambres et disparaît. Les deux adolescents le rejoigne en hâte et se rendent alors compte qu'il porte, accompagné d'Arya, le corps inanimé d'une femme sensiblement plus âgée qu'eux. Ils la couchent sur le lit puis quitte la pièce.
- Je sais ce qu'on peut faire. commence alors Gaspard a voix basse en claquant la porte derrière lui.
- Attend, Gaspard ... C'est qui cette femme ? Qu'est-ce que c'est que ce délire ?
Il balaye le sujet de la main et explique alors son plan aux trois autres.
Gaspard aurait remarqué des caméras de surveillance dans la salle de bain et aurait compris qu'ils étaient épiés. Jusque là, Blanche n'apprend rien de bien nouveau, mais le plan qui se dessine ensuite la fait réfléchir.
Le garçon veut faire croire à une mutinerie et à une alliance entre lui et Arya pour faire réagir quiconque se trouve de l'autre côté de l'enceinte dans laquelle ils sont enfermés. Il sait que les caméras de la salle de bain et du couloir sont détruites et que, de fait, ils n'ont plus accès à ce qu'il se passe ici, leur laissant tout le loisir de comploter.
Il sait également que pour que le plan fonctionne, il va falloir être convaincant. Très convaincant. Tous.
- Vas-y, sois convaincant, alors. fait Blanche en le fixant avec un oeil moqueur, comme si elle l'en pensait incapable.
Il la plaque alors sur le sol, violemment, prenant un morceau de verre qu'il trouve proche d'elle, avant de le lui approcher tout prêt du cou. Le reste de caméra appuie sur la peau de la jeune femme.
Elle esquisse un sourire impressionné, bien que légèrement inquiète, lorsqu'Amélia fait irruption dans le couloir.
- Mais qu'est-ce que vous foutez?!
Les quatre enfants sursautent et se tournent vers la rousse. Dans un moment de panique, Gaspard ressert un peu trop la pression autour du morceau de verre et s'entaille.
- Gaspard... Ta main..
Blanche se redresse alors et peste.
- Putain, tu peux pas faire moins de bruit ?
Face à la mine déconfite de la pimbêche de la maison, Blanche explique à nouveau le plan pour qu'ils soient tous sur la même page. Même si elle déteste Amélia, elle ne doit pas être de reste sur cette supercherie.
Ils mettent ensuite leur plan a exécution.
- Gaspard, il faut qu'on leur fasse peur, ils doivent croire que tu es vraiment prêt à nous tuer. Toi aussi, Arya. Fais comme si tu t'étais complètement retournée contre moi. Je ne sais pas à quel point tout cela peut être crédible, mais on doit essayer.
La suite s'enchaine sans trop d'encombre.
Blanche est poussée dans les escaliers et s'effondre sur les fesses au rez-de-chaussée. Elle est rapidement rattrapée par Gaspard qui se positionne au dessus d'elle en la menaçant avec un bout de verre.
Amélia et Mildred avancent les mains en l'air jusqu'au milieu du salon tandis qu'Arya leur enfonce deux lames de couteaux entre les omoplates.
- Ecoutez moi bien!! Je sais que vous m'observez!! Je le sais..! Alors écoutez moi bien.. Je sais pourquoi vous nous observez. Effectivement il y a des tarés ici. Mais moi et Arya n'en faisons pas partit!! Exfiltrez nous tout de suite d'ici, ou je vous jure que vous pourrez dire adieu à vos cobayes un par un!!! Je vous donne 5 minutes.
- T'es complètement malade, Gaspard, crache Blanche à son visage. Tu es incapable de tuer.
Sans attendre, le garçon approche le verre de la joue de la jeune femme en la plaquant au sol à l'aide de son bras libre. IL l'entaille en prenant un plaisir malsain à lui enfoncer le bout de caméra dans la peau. Un filet de sang se met à couler. Blanche gémit de douleur.
- On est quitte, maintenant. siffle-t-il, perfide, entre ses dents. Et si tu insistes trop, je te tue sans attendre.
Blanche reste alors muette, le toisant d'un regard noir.
Les secondes défilent. Les enfants rassemblent toutes leurs forces pour ne pas se liquéfier sur place. Ils essayent de ne pas partager leurs angoisses, de ne pas être trahis par leurs expressions. Le temps se rallonge.
Dans cette ultime tentative d'union, ils espèrent pouvoir sauver au moins deux d'entre eux. Ce qu'ils ne savent pas, c'est que les scientifiques ont déjà pris leur décision.
Personne ne sort.
Mais cinq chiens enragés débarquent. Seuls leurs aboiements alertent les cobayes.
Jusqu'où vont-ils aller pour essayer d'être extradés ?

LES ÉLÉMENTS CLÉS DU POST (SPOILERS)
Spoiler! Afficher/Cacher
- Blanche, Arya, Gaspard, Mildred et Amélia mettent au point un plan pour duper les scientifiques. Ils transforment Blanche, Mildred et Amélia en otages tandis que Gaspard et Arya demandent à être extradés de l'enceinte.
- Les scientifiques envoient des chiens enragés pour réponse à leurs revendications.
- Pas de nouvelle d'Ariette, qui dort dans la chambre du premier étage.



RE: [RP] Garden Party - PiouLak - 25-09-2020

Les chiens arrivent.
Gaspard relâche son emprise sur Blanche. Et regardant tour à tour dans les yeux chacun des prisonniers, grince :
- Très bien. Donc maintenant on sait qu'ils ont peur de nous.
Le jeune homme se tourne vers les bêtes enragés.
Changement de stratégie. On nik les papillons cachés.
- Montrons leur qu'ils ont raisons. 

 https://www.youtube.com/watch?v=nNUbE7cZ4P4 
The Kids Are Coming


https://cdn.discordapp.com/attachments/689792171779686494/759089297197760552/unknown.png


Ariette aurait t'elle imaginé se réveiller devant une bande de surnaturels unis et s'étant enfin plus ou moins mis d'accord pour se serrer les coudes? Sans doute pas. Les voila néanmoins tous devant elle, leur visages sombres et méfiants. Tous? Non, pas vraiment. [Untel n°1 à définir] à été chargé de rester au rez de chaussée pour trouver le maximum de potentielles caméras très bien cachés et [untel n°2] et resté dans la salle de bain, transformé officiellement en infirmerie, après avoir été très lourdement blessé après l'attaque des chiens.
Ariette regarde autour d'elle... elle connait l'architecture de la villa comme sa poche. 
Elle se trouve dans la petite serre, le petit havre de paix fleuri de la précédente propriétaire. Malheureusement, l'endroit se trouve au premier étage... les scientifique ne doivent plus avoir accès au caméra ici non plus.
Les jeunes milliardaires continuent de fixer Ariette. Eux, de l'autre côté de la porte vitrée, bien méticuleusement fermée.
Gaspard s'avance, au premier abord très sur de lui. 
Quelques temps auparavant, lui et Arya avait confié la vision qu'ils avaient eu mutuellement au reste du groupe. 
Tout deux avaient vu dans l'avenir cette femme fermer les paupières d'un Gaspard livide. 
Ajoutons à ça le fait qu'elle soit arrivée après eux.
Qu'elle soit plus vieille. 
Qu'elle soit la seule ici à ne pas avoir participé à la soirée du gratin mondain... gratin mondain dont elle ne fait à priori pas partit, le cercle connu étant assez restreint. 
Elle est effectivement, selon l'avis commun, très suspecte. 
Mais il faut être sur. 
Gaspard s'agenouille sur la pointe des pieds et s'accoude à la vitre,

- Bonjour... comment vous appelez vous?

Pas de réponse.
Soit elle est encore un peu sonnée, soit elle se fout de leur gueule. 
Gaspard déglutit. Il aurait aimé qu'elle coopère. 

- Nous sommes désolé de vous accueillir dans ces conditions... 

Le jeune homme lance un regard à [untel n°3]. Celui-ci/Celle-ci tient fermement la laisse improvisé retenant l'unique chien restant de l'attaque. Quelques minutes plus tôt, Gaspard a réussit à faire rentrer dans une trans étrange le chien enragé. Celui-ci est donc à présent totalement stone. Mais il suffit d'un rien de la part de Gaspard pour défaire le chien de son état. Et d'un lâchement de corde de la part [d'untel n°3] pour laisser le chien rentrer dans la serre et bouffer sa résidente.
[Untel n°3] répond d'un hochement de tête au regard de soutien lancé par Gaspard. Il prend la bonne décision.
Gaspard reprend.

- Mais si vous voulez que l'on vous libère, montrez nous votre don. Tout de suite. Ou nous lâcherons le chien.

A travers la vitre, Gaspard peut voir les yeux d'Ariette s'écarquiller légèrement.
Elle semble un minimum surprise, c'est bien.
Les surnaturels en avaient conclus que si les gens au dessus d'eux leur envoyaient toutes ces horreurs et ces épreuves, c'était purement dans le but de révéler en eux leur don.
Et quoi de mieux que ce moyen de pression pour faire révéler à leur invitée sa véritable identité.
Après tout, c'est de cette manière que Blanche avait découvert la sienne.
Maintenant, c'était clair, ils allaient jouer le même jeu que leurs ravisseurs.
 

https://www.zupimages.net/up/20/35/6nrx.png

Capucine ne peut s'empêcher de trembler. Devant elle, la vidéo de l'attaque des surnaturels sur les chiens enragés tourne en boucle. Un massacre. C'est... c'est impossible. Ce qu'elle y voit n'a pas de sens… 
La chercheuse qui l'avait bousculé quelques minutes auparavant se rapproche, 
- Comprenez vous pourquoi nous les détenons pour le moment? 
Capucine prend une grande inspiration... avant d'hocher simplement la tête. 
BLAMM, la porte de la salle de surveillance s'ouvre dans un claquement...
Un stagiaire y passe, affolé, montrant sur son Iphone une diffusion en direct d'une conférence de M.Gardner...
- Je suis désolé, nous avons encore un problème!
Les scientifiques se regardent paniqués et s'approche du portable. Que se passe t'il encore.. 

Alors que M.Gardner vient de finir une énième conférence sur les circonstances mystérieuses des disparitions en chaine. La projection derrière lui des différents sponsors grésille... puis disparait pour laisser place à une toute autre projection.
Une vision intérieur d'un essaim d'abeille se jetant dans la villa des Winston apparait face aux journalistes.
Abeilles se dirigeant vers un salon où semble se trouver Gaspard Marcus et Mildred Gardner. La caméra change néanmoins de direction et se détache de l'essaim pour se diriger vers la cuisine ou elle y croise personne d'autre que Blanche Destuileries en train de faire cuire des pâtes.
Leurs tenues ne laissent aucun doute, il s'agit d'images filmés peu après la soirée mondaine, terminé il y a maintenant plus de 24h.
Gaspard Marcus, entre autre, à l'air dans un piteux état, en train de se faire piquer par les abeilles, on discerne aussi sur son visage une immense coupure. 

Les journalistes explosent.

Les traits de M.Gardner se ferment, avant que celui-ci ne se reprenne pour hurler de couper immédiatement ces images et d'arrêter la diffusion des chaînes télé.

Dans le laboratoire, auprès des scientifiques, c'est le silence.
Un peu plus loin, enfermé dans un local, Léo sourit.
Pour lui, sa partie du plan est terminé... Quelques temps auparavant, avant de se rendre au laboratoire avec Capucine, le jeune homme avait prit soin d'envoyer a des amis de confiance les images récupérés par leur abeille..
Léo s'allonge, et regarde le plafond.
Fier de son coup.

A l'autre bout de la ville, Mr.Gardner continue d'hurler.

  



RE: [RP] Garden Party - Petitchocolat - 26-09-2020

https://www.zupimages.net/up/20/13/715t.png

Arya écoute le plan de Gaspard avec attention tout en veillant soigneusement sur l'inconnue droguée sur le lit. Elle essaie d'enregistrer toutes les informations, les ingérant une par une avec autant d'appétit que l'aurait fait Blanche d'une tranche de brioche dans ses moments de troubles alimentaires compulsifs. Blanche, Mildred et Amélia les ont rejoint et il est temps d'agir. Il faut être convaincant. Mais avant, il faut s'occuper d'Ariette, la mettre hors d'état de nuire et s'assurer qu'elle ne se réveillera pas pour les prendre à revers et tuer tous leurs espoirs de rébellion. Ils décident d'aller l'attacher dans la serre de la propriété, scrutant les moindres recoins à la recherche d'une caméra fonctionnelle, ce qu'ils ne trouvent pas.

En revenant, ils mettent le plan du jeune acteur à exécution et menacent Blanche et Mildred avec de grands couteaux de cuisine bien aiguisés. Pendant ce temps, Amélia fait semblant d'être scandalisée et d'essayer calmer la situation.
- Ecoutez moi bien ! Je sais que vous m'observez ! Je le sais ! Alors écoutez moi bien... Je sais pourquoi vous nous observez. Effectivement il y a des tarés ici. Mais moi et Arya n'en faisons pas partit ! Exfiltrez nous tout de suite d'ici, ou je vous jure que vous pourrez dire adieu à vos cobayes un par un ! Je vous donne 5 minutes.
Ils se sentent crédibles, touchent du doigt leur libération. Arya pense à sa famille, à sa liberté, elle s'imagine déjà gérer la situation de l'autre côté et se promet de venir en aide aux autres, ou du moins à Blanche, lorsqu'elle sera saine et sauve. Mais alors, la jeune femme croit entendre des aboiements, au loin. Elle se tourne vers ses camarades, grimace, s'apprête à ouvrir la bouche pour faire part de ses craintes ; quand elle voit leurs yeux s'agrandir de frayeur. Cinq boules noires, massives et musculeuses foncent dans leur direction et rien que les quelques secondes qui lui ont été nécessaires pour regarder au même endroit que les autres ont suffit pour qu'elles soient sur eux, aboyant méchamment en les encerclant. Aussitôt, l'adolescente panique. Son couteau dérape alors qu'elle sursaute et vient érafler Mildred. Des gouttes de sang se mettent à perler, elle se retient d'hurler. Elle vient de manquer de tuer quelqu'un d'autre, c'est beaucoup trop pour elle. Perdant toute rationalité, elle se met à crier en direction des caméras.
- C'est pas en nous tuant que vous allez masquer votre erreur ! Ils découvriront que nous n'avions rien de spécial et vous aurez sacrifié des innocents !
Foutu pour foutu, elle se raccroche à l'espoir d'une crédibilité inexistante et se force à se dire qu'ils vont les éloigner d'ici, Gaspard et elle. Mais les secondes passent et rien ne se passe, les chiens se rapprochent lentement et elle se rend à l'évidence : ils vont devoir lutter pour leur survie, encore une fois. Alors, elle serre plus fort ses doigts autour de la anse du couteau. L'avantage, c'est que Gaspard et elle sont armés, contrairement aux autres. La pensée funèbre et égoïste qui lui traverse alors l'esprit est : si quelqu'un doit mourir aujourd'hui, il y a plus de chances que ce ne soit pas moi.



Malheureusement, Arya a un très mauvais karma à l'heure qu'il est. Elle a beau se débattre avec les bêtes, essayer de les esquiver, de courir, de se cacher derrières les autres, elle sent qu'il y a quelque chose qui cloche. Comme si, justement, Gaspard et elle souffraient beaucoup plus de leurs attaques que leurs compagnons. Comme si cette épreuve servait aussi à révéler leurs pouvoirs. Mais la jeune fille sait que celui-ci ne lui servira à rien, car même si les gens qui l'observent restent ignorants, elle connait son don. Or, voir des moments du passé en touchant des objets ou des gens ne va pas l'aider à mater des animaux. Et si ça continue comme ça, elle va mourir. Pour rien. Alors elle se déchaine, elle s'essouffle. Elle se retient de pleurer, se dit que ce n'est pas le moment. Elle halète et pense même à jeter un de ses camarades devant les mâchoires puissantes d'une des bêtes pour l'offrir en chair à canon. C'est lorsque cette pensée macabre lui traverse l'esprit qu'elle trébuche. De frayeur, elle hurle.
Toutes les têtes se tournent vers elle et le temps semble s'arrêter. Il reste encore quatre chiens dans la course. Dans le lot, Gaspard a visiblement réussi à en maîtriser un ; alors que le cinquième git sur le flan, gémissant. Il a été planté par un des leurs. Mais trois sur cinq, c'est toujours trois de trop, et elle est seule. Sa vie défile devant ses yeux, enfin elle aimerait mais elle n'y arrive pas. Elle ne voit rien d'autres que les chiens qui foncent droit sur elle, de la bave dégoulinant le long de leurs babines. Dans sa chute, elle a perdu son arme et la bête la plus rapide arrive déjà sur elle. Elle ferme les yeux, décide ne pas affronter la mort. Pour elle, son sort est sellé et lorsque le monstre lui attrape la jambe et commence à déchiqueter sa cuisse avec ses canines, elle ne voit pas le sang qui coule sur le blanc immaculé du carrelage de la cuisine.
Elle va mourir ici, sur le carrelage, seule, sans aucune dignité. Elle hurle à la mort, sans discontinuer, d'un cri strident et emplit de douleur pure.





Et soudain, plus rien.
Quelques millièmes de secondes d'un silence lourd de sens. Le temps se tend, le monde retient son souffle. Et l'explosion retentit, gigantesque.

Blanche vient de lui sauver la vie et de se débarrasser des trois derniers molosses par la même occasion. Des larmes de joie et de douleur coulent sur les joues d'Arya qui reprend sa respiration en reniflant lorsque sa nouvelle alliée la rejoint en courant pour l'aider à se relever.
- Merci, murmure la jeune femme à son oreille de façon quasiment inintelligible.
Elle est ensuite emmenée dans ce qu'ils transforment en infirmerie de fortune et se laisse glisser au sol en serrant les dents. On lui applique un bandage fait maison avant de l'abandonner ici avec des sourires contrits pour certains, sans le moindre regard pour d'autres. Ses poings se serrent de rage à les voir tous continuer à courir partout pour les sortir d'ici alors qu'elle ne sert plus à rien, prostrée dans un coin comme une victime. Pour la première fois, sa vie repose entre les mains d'autres personnes, personnes dans lesquelles elle ne place aucune confiance. Pour elle, c'est sûr, elle va mourir ici.

Spoiler! Afficher/Cacher
- Dans la bataille avec les chiens, Arya se fait déchiqueter un bout de cuisse
- Elle est sauvée par Blanche
- On l'emmène à l'infirmerie avant de s'occuper de les sortir d'ici



RE: [RP] Garden Party - TheoC - 26-09-2020

https://i.goopics.net/VDXm9.png
On entend un chien aboyer, puis un autre.
La pression de Gaspard sur le cou de Blanche se relâche et il se relève.
- Très bien. Donc maintenant on sait qu'ils ont peur de nous. Montrons leur qu'ils ont raisons.
Faisant volte face aux molosses, il se jette sur l'un d'entre eux sans ciller.
La jolie blonde, de son côté, porte la main à sa joue ensanglantée avant de se mettre debout dans un bon et de faire quelques pas en arrière.
Son premier réflexe est de courir vers la cuisine pour s'armer. Un chien la prend en chasse et elle manque de justesse de se faire happer la cuisse. Elle dérape sur le carrelage, se heurte à la table, puis ouvre en hâte les différents tiroirs. L'animal est sur ses talons.
Blanche remarque alors la casserole pleine d'eau encore brûlante qu'elle a fait chauffer plus tôt. Elle s'en saisit et la jette sur le chien. Il gémit de douleur tandis qu'elle attrape un couteau à la volée et retourne dans le salon en claquant la porte.
Lorsqu'elle retrouve les autres enfants, Gaspard se bat comme un beau diable pour maîtriser une des bêtes qui, semble-t-il, commence à s'apaiser.
Blanche reste immobile face à la scène un instant, jusqu'à ce que la porte de la cuisine vole en éclats derrière elle.
Le chien, le visage rougit, fait irruption à son tour et alors qu'il s'apprête à se jeter sur elle, Mildred vole à sa rescousse et se jette sur lui en lui plantant un couteau en pleine poitrine.
L'animal se retourne en essayant de lui asséner un coup de crocs puis vient rouler sur le sol en gémissant. Mildred assène de nouveaux coups sans réfléchir. C'est le temps qu'il faut à l'aristocrate pour se relever, épousseter sa robe et prendre ses jambes à son cou.
Chacun de ses pas fissure le sol d'une étrange manière et son coeur bat à cent à l'heure. Si deux des chiens semblent hors d'état de nuire, il en reste trois dans le salon près à tuer.
Soudain, Arya hurle et tombe lourdement sur le sol.
Blanche se pétrifie en même temps que les molosses fondent sur elle. On l'entend hurler, on voit du sang qui coule sur le carrelage.
- Non non non ! Arya ! Blanche crie à son tour en tentant de trouver une solution.
Elle est tétanisée par la peur. Elle ne veut pas voir Arya mourir.
Elle ne peut pas se jeter sur les bestioles, elle le sait. Elle réfléchit aussi vite qu'elle peut.
Les évènements des dernières vingt-quatre heures lui reviennent en tête. Que faire ? Elle doit trouver un moyen d'activer ses soit-disant pouvoirs.
Elle tend la main vers les bestioles, se concentre avec difficulté, puis écrase son poing sur lui même.
Rien ne se passe.
Merde !
Prise de panique, et entendant Arya agoniser, elle décide d'agir sans réfléchir. Elle n'a pas de don. Elle n'est pas spéciale. Abandonnant toute logique, elle prend son élan.
Elle se met à courir vers les chiens en hurlant ! Ses poumons se contractent et ses cordes vocales se tendent.
Et alors qu'elle va pour se jeter sur l'un d'eux, ils explosent tous les trois d'un seul coup !
Le sang, la chair et les boyaux giclent de toutes parts et le corps de Blanche se recouvre d'hémoglobine chaude et rougeâtre.
Elle s'arrête, haletante, choquée.
Arya a viré au rouge elle aussi. Mildred, Gaspard et Amélia n'ont pas été épargnés non plus.
Il lui faudrait bien plus de temps que celui qu'elle a devant elle pour comprendre la situation et ce qu'il vient réellement de se passer. A-t-elle fait ça ? Est-ce qu'elle vient de faire exploser trois êtres vivants rien qu'avec sa volonté ?
Pour l'heure, elle doit aider sa seule alliée. Elle s'approche d'elle et l'aide à se relever.
- Merci, souffle cette dernière en s'agrippant à elle.
Blanche la gratifie du regard et vient essuyer l'épais plasma sur ses joues.
Aidée d'Amélia, elles grimpent toutes les trois jusqu'au premier étage ou elles viennent installer Arya sur une chaise.
- Je vais m'en occuper, Amélia. Ne t'inquiète pas, tu peux aller avec les autres, ils ont peut-être besoin d'aide aussi.
La rousse disparaît tandis que Blanche remplit la vasque du lavabo d'eau tiède. Elle imbibe ensuite un gant de toilette et vient nettoyer tendrement le mollet et la cuisse d'Arya.
Le calme dans la pièce fait défaut. Les deux jeunes femmes n'ont plus l'habitude de ne pas être constamment sur le qui-vive. Cette drôle de parenthèse, ouverte par la plaie d'Arya, paraît surnaturelle.
La blessure est moche à regarder. Les chiens ne l'ont pas épargné.
Une fois les morsures propres, Blanche récupère de l'alcool à brûler qu'elle trouve sur le sol au milieu des nombreux médicaments qu'Ariette a renversé plus tôt. Elle ne comprend pas comment tout s'est retrouvé par terre mais décide de ne pas poser de question.
- Ça va piquer un peu ... elle imbibe un coton du liquide puis l'applique généreusement sur les brûlures.
Arya se raidit et se mord la lèvre inférieure pour ne pas pleurer.
Les chiens peuvent être porteurs de nombreux virus et si Blanche ne nettoie pas correctement les plaies, Arya pourrait mourir dans quelques jours. C'est pourquoi elle verse ensuite directement du désinfectant sur les blessures. Sans trop savoir ce qu'elle fait, imitant simplement ce qu'elle a vu à la télé et les gestes de sa mère lorsqu'elle s'égratignait le genou en jouant dans le vignoble, Blanche n'a aucune idée de comment bien désinfecter une plaie. C'est pour ça qu'elle préfère verser trop d'alcool plutôt que pas assez.
Elle fait un garrot au niveau de la cuisse pour pas que son amie ne perde trop de sang.
- Tu vas t'en sortir, j'en suis sûr.
Les deux filles sont interrompues par Gaspard. Il leur demande si il serait possible de détruire les caméras du rez-de-chaussée lorsqu'Arya sera soignée. Blanche fait oui de la tête. Il ajoute qu'ils vont interroger la nouvelle venue en attendant. Blanche acquiesce à son tour. Puis il disparaît.
- Je vais rester avec toi. Les caméras peuvent attendre. Je ne te laisserai pas seule. l'aristocrate esquisse un sourire. Puis termine de panser la jambe de la petite blonde.
- Est-ce que tu veux que je te lave entièrement ?
Après avoir tâché sa robe de nourriture, de vomi, et après l'avoir déchiré, voilà que Blanche l'a imbibé de sang. Elle n'en veut plus. Elle veut mettre derrière elle tout ça.
- On n'a pas volé une douche, je crois ...
Elle rit dans un souffle en caressant le visage d'Arya du pouce.

https://i.imgur.com/P3X61lH.png
- Qu'est-ce que je fais là ?
Sa voix se brise et devient trop faible pour poursuivre. Elle ne sait pas si les deux adolescents face à elle répondent. Ariette sombre dans le sommeil et avec lui un épais mal de crâne apparaît.
Lorsqu'elle réouvre les yeux, la scientifique est dans la serre du premier étage. Encore sonnée, elle cherche à comprendre comment elle a pu se retrouver ici.
Elle connaît la maison par coeur. Elle l'a étudiée, elle l'a faite reconstruire à l'identique des Winston, elle s'est même assurée de n'avoir aucun angle mort d'une caméra à une autre. Mais pourquoi les enfants ont-ils choisi de se réunir ici ?
Lorsqu'elle se rend compte qu'elle est enfermée, Ariette tente de se redresser, puis s'écroule.
- Bonjour... comment vous appelez vous?
En relevant le regard, elle découvre Marcus, Gardner et Clausberg face à elle. Où sont De La Croix et Des Tuileries ? Elle les fixe de longues secondes, cherchant à remettre de l'ordre dans son esprit avant d'articuler la moindre réponse. Elle sait que le médicament qu'elle a avalé pour crédibiliser son arrivée continue d'enfumer ses pensées. Elle ne peut prendre aucun risque.
- Nous sommes désolé de vous accueillir dans ces conditions...
Derrière la glace, Marcus semble avoir pris les opérations en main. Au détail prêt que Gardner tient fermement un chien enragé en laisse.
La scientifique analyse longuement l'animal, comprenant que ses pairs ont lancé la seconde vague qu'elle leur avait conseillé avant de rejoindre le coeur de l'enceinte. Semble-t-il que son coma lui ai sauvé la vie. Partiellement.
Sans trop savoir comment, les enfants ont réussi à s'en sortir et à apprivoiser l'une des bêtes. Le chien semble d'ailleurs s'être retourné contre sa créatrice.
Face au manque de discussion d'Ariette, Gaspard reprend :
- Mais si vous voulez que l'on vous libère, montrez nous votre don. Tout de suite. Ou nous lâcherons le chien.
Ariette ravale sa salive.
- Est-ce que ... Je peux avoir un peu d'eau ? elle demande en portant la main à son crâne et en s'asseyant sur le sol. Je ... Je m'appelle Ariette ...
Dans un rire nerveux, elle tente d'esquisser un sourire, avant d'ajouter :
- Pourquoi vous m'avez enfermé ici ? Qui êtes vous ?
Son plan, bien qu'il soit légèrement mis en danger par le chien face à elle et la prison de verre dans laquelle elle est enfermée, continue de se dérouler comme elle l'avait prévu.
- Nous ne sommes pas à l'hôpital d'Averstown ? De quel don est-ce que vous parlez ?
La mine d'Ariette se veut inquiète, déconfite. Elle grimace légèrement en tentant de se relever.
Clausberg est allée lui chercher un verre d'eau. La scientifique recule dans la cage tandis qu'ils ouvrent la porte pour le lui déposer sur le sol. Le chien enragé manque de rentrer dans la cage. Ariette sursaute et se col au mur par réflexe.
Ils referment la vitre, elle va récupérer le verre pour le porter à ses lèvres. Elle le descend d'une traite.
Comme s'il commençait à baisser la garde, Gaspard lui parle du don de Blanche - qui, rappelons le, vient de faire exploser trois des molosses qui les ont attaqué -. Le garçon lui demande à nouveau de partager le sien.
Si elle meurt d'envie d'en apprendre plus sur chacune de leurs capacités, elle sait que gagner leur confiance est essentiel. Alors elle décide de s'ouvrir la première.
Ariette se relève doucement, prenant le temps de s'assurer être stable, avant de soulever lentement sa tunique à fleurs.
Sur sa peau est incrustée plusieurs plumes, le tout accompagné d'un duvet blanchâtre couleur coquille d'oeuf, ressemblant étrangement à celui d'un poussin.
- Je ... Je ne sais pas ce que c'est ... elle souffle en baissant les yeux sur sa mutation. Elle réprime un sanglot. C'est apparu il y a quelques semaines ... J'ai d'abord cru à une infection, au début je pensais que c'était une irritation ... Puis des plumes sont apparues. C'est là que j'ai décidé de me rendre aux urgences. Un médecin m'a examiné, il m'a conseillé de passer la nuit à l'hôpital. Puis ... Puis je me suis réveillée ici ...
Une larme perle sur la joue d'Ariette.
- Qu'est-ce qu'il se passe ? elle demande la voix brisée. Vous- vous voulez me tuer ? Est-ce que je suis un monstre ?
Son regard se reporte sur le chien, glisse ensuite sur les trois adolescents.
Elle essuie quelques pleurs.
Ce que les enfants ne savent pas, c'est que quelque part dans les laboratoires des scientifiques se trouvent de nombreuses expériences. Des animaux, des hommes, des nouveaux-nés. En parallèle de l'étude des pouvoirs des enfants, Ariette travaille depuis plusieurs années sur des expériences transhumanistes.
Si plusieurs tentatives se sont soldées d'échec, elle a réussi à plusieurs reprises à faire voler certains de ses cobayes. 
Lorsque le protocole a été suffisamment abouti pour être stable, elle a commencé à l'appliquer sur elle même.
A l'époque, elle était bien loin de se douter que ce serait son ticket de survie dans une expérience entreprise par des multi-millionnaires.

LES ÉLÉMENTS CLÉS DU POST (SPOILERS)
Spoiler! Afficher/Cacher
- Blanche fait exploser trois des chiens par la pensée. Chacun de ses pas avant l'évènement a laissé une fissure sur le sol.
- Blanche et Arya s'isolent dans la salle de bain tandis que Blanche commence à bander la plaie d'Arya. Elles entreprennent de se doucher.
- Ariette en apprend plus sur les pouvoirs de Blanche.
- Ariette révèle des plumes incrustées dans sa peau. On apprend qu'elle fait partie d'une expérience trans-humaniste que certains hommes sont devenus des hybrides avec des oiseaux capables de voler.



RE: [RP] Garden Party - PiouLak - 27-09-2020

Le barman est allongé dans sa "cellule" de fortune… attendant que Capucine ou des journalistes viennent le libérer.
Soudain, un bruit de trousseau de clé fait sursauter le jeune homme.
Un scientifique armé rentre.  
- Cobaye n°430, veuillez me suivre s'il vous plait.

https://cdn.discordapp.com/attachments/689792171779686494/759499732589609050/unknown.png

- Est-ce que je suis un monstre?

Gaspard se relève. Derrière la vitre, il observe Ariette et ses plumes. 
Il faut réagir vite... montrez le moins possible ses doutes qui marquerait une faiblesses dans son assurance. Depuis plusieurs minutes maintenant, Gaspard avait plus ou moins prit les rennes du groupe. Planifiant les attaques et directives. Son rôle de nouveau leader ne tiendra sans doute pas... mais pour le moment, c'est bien lui qui détient le contrôle des décisions. 
Malgré la fatigue et la faim qui commence à se faire sentir, Gaspard maintient son esprit en alerte.
De sa poche, le garçon sort le fameux débris tranchant dont il ne s'est toujours pas débarrassé.
Il va pouvoir lui servir une dernière fois.
Gaspard s'approche de la porte vitrée...
et égorge le chien. Celui-ci à tout juste le temps de se réveiller de sa trans et aboyer une dernière fois de rage avant de s'écrouler au sol. 
Ouvrant la porte, il se jette sur Ariette en pleure pour lui serrer les mains...
- Ne vous en faites pas. Ici personne ne mourra. 
Malgré son plus vieille âge, Gaspard pense ressentir une certaine fragilité de la part de leur nouvelle colocataire. La rassurer n'est que le minimum qu'il puisse faire... même si la promesse a déjà été enfreinte. Un cadavre toujours en décomposition au rez de chaussée et une vision future de Gaspard mort toujours d'actualité.
- Vous semblez encore étourdie... 
Se tournant vers Mildred et Amélia, il ajoute,
- Il faut qu'on l'emmène à l'infirmerie, voir ce qu'on a.

Quelques minutes plus tard, tout les surnaturels sont réunis dans la salle de bain. Gaspard ne fait pas de réflexion à Blanche, sensé être au rez de chaussé détruire les caméras de surveillance restantes. Il a d'autres choses à penser.
Fermant la porte derrière lui, il laisse Ariette se passer le visage sous l'eau du robinet. Lorsqu'Ariette rouvre les yeux, Gaspard a ressortit son débris de verre et le pointe en sa direction.
Décidemment dans cette villa, on ne sait parfois plus qui bluff qui.
- Arya. S'il te plais. Peux tu vérifier qu'elle soit définitivement de notre côté s'il te plais? Elle dit avoir été à l'hôpital puis directement emmené ici. lance le jeune homme. 
Il faut être fixé. Et le don d'Arya est le meilleur moyen. Si les souvenirs qu'Arya trouvera sur Ariette corrèle avec ses propos, aucun soucis, Gaspard lâchera son arme et ils l'accueilleront comme il se doit. Il ne reste qu'a prier pour qu'Arya réussisse à puiser dans ses dernières réserves pour tous les rassurer sur l'identité d'Ariette.
Seul bémol dans ce plan, Gaspard ne sait pas qu'ainsi, il réalise exactement ce qu'attend Ariette. Une démonstration de don.

Spoiler! Afficher/Cacher
- Léo est emmené par les scientifiques pour faire partit des cobayes de leurs experiences surnaturelles.
- Gaspard tue le dernier chien.
- Gaspard emmène Ariette aux toilettes et demande à Arya de vérifier si la nouvelle colloc de la villa est bien de leur côté.



RE: [RP] Garden Party - Tales - 30-09-2020

https://zupimages.net/up/20/14/utym.png


Une Amélia distante, un nouveau visage en la personne d'Ariette, une supercherie qui n'a pas l'air de fonctionner et une attaque de chiens tueurs ? C'était en quelque sorte le simple résumé de tout ce qui venait de se passer en l'état dans le dernier quart d'heure. Ajoutez à cela tout ce qui s'est déjà passé auparavant et vous obtenez une saison, inégale en terme de qualité certes, proche de ce qu'on peut voir dans Pretty Little Liars.

C'est plus tard qu'Ariette se réveille enfin au beau milieu de tout ce cirque dans lequel elle était apparue comme par enchantement. Mildred émettait des doutes sur les intentions de la brune et ils étaient à priori plusieurs à les partager. Maintenant il ne retenait qu'une chose : si elle avait trouvé le moyen d'entrer et de les rejoindre, c'est qu'ils pourraient eux aussi sortir. Ne leur restait qu'à trouver le passage emprunté par la demoiselle...

Ils l'avaient amenées dans la petite serre, là plus aucune caméra n'était en état de fonctionner. Mildred dans sa tête se demandait s'il n'étaient pas juste devenus les candidats d'une émission de télé-réalité d'enfermement expérimentale. Tout était possible !

Le pitch : cinq adolescents se retrouvent seuls après une soirée mondaine et se découvrent des pouvoirs jusqu'alors jamais imaginés. Ils vont devoir affronter de nombreux dangers pour survivre et devront apprendre à se serrer les coudes quand l'une des leurs, portées disparues il y a deux ans, va intégrer la Maison pour les repousser dans leurs retranchements. Entre vérités et faux-semblants, à quel candidat ferez-vous confiance ?

Il se surprenait à sourire lui-même de sa bêtise et puis reprend ses esprits. L'espace d'un instant il avait oublié qu'il tenait entre ses mains la laisse de l'un de ces colosses qui avait bien failli les tuer. L'éraflure provoquée par Arya qui n'en ratait décidément aucune et qui devait avoir une affinité particulière avec le meurtre en série le piquait un peu. Il était passé en vitesse à la salle de bain pour se désinfecter avant de laisser la blonde y prendre place, bien plus mal en point que lui.

Ariette semble surprise de leur prise de position face à la situation. Et alors qu'Amélia lui apporte un verre d'eau la brune demande s'ils ne sont pas à l'hôpital et pourquoi ils l'ont enfermées.

Mildred
Vous trouvez vraiment que ça ressemble à un hôpital ?

Il ne fallait pas les prendre pour des imbéciles non plus, après tout ce qu'ils venaient de traverser et de vivre... la méfiance était de mise. Le chien enragé manque de pénétrer dans la serre, alors Mildred tire la laisse vers lui pour le retenir. À croire que le petit stratagème de Gaspard arrivait à son terme et que le molosse reprenait petit à petit des forces.

La mine de Mildred se décompose quand la femme se relève pour leur montrer sa spécificité et...

Mildred
Oh seigneur !

Son histoire ne tenait pas debout, si ? Il n'en savait plus rien, quelque peu perturbé à la vue des plumes sur le corps d'Ariette, il prenait le temps de regardé un Gaspard hypnotisé par la chose et une Amélia qui gardait ses distances avec lui, évitant avec minutie chaque regard qu'elle pourrait capté de sa part.

Alors, sans attendre, Gaspard se jette sur elle pour lui venir en aide. Ce que le fils Gardner ne comprenait pas trop. Mais il s'exécutait et aidait le comédien à la transporter jusqu'à "l'infirmerie". Là, il demandait à Arya de passer à l'action. Alors Mildred fixait Blanche, comme pour capter une réaction de sa part, avant de dire :

Mildred
Vous êtes certains de trouver ça judicieux ? On ne sait pas qui elle est et...

Il se tournait vers les caméras qu'on pouvait apercevoir.

Mildred
C'est bizarre non, que quelqu'un arrive pile au moment où les caméras ne tournent plus ? Quel intérêt de faire entrer un nouveau personnage dans la boucle si on ne peut pas suivre ses faits et gestes comme ça a été le cas pour nous ?

Les yeux rivés sur une caméra, il sent une pulsation anormale au niveau de son cou. Il passe sa main pour tirer sur son col mais rien n'y fait, ça va en s'empirant. Sa vue se trouble, des images défilent, et... POUF !



https://zupimages.net/up/20/39/r1q7.png


Une foule hurle sur Romeo Gardner, sur scène. Derrière lui, les images de son fils en prise avec une nuée de guêpes, dans ce qui ressemble trait pour trait à la Maison des Winston, lieu où s'est déroulé le dernier drame en date : la disparition de cinq jeunes originaires de la ville, deux ans après une première disparition inquiétante.

Roméo
Eteignez-moi ça ! ETEIGNEZ-MOI ÇA !

Dans les coulisses, Mildred se tient là, debout dans un coin. Les journalistes ne peuvent pas le voir, mais son père oui. Affolé, c'est en tournant la tête de tous les côtés que Roméo le voit et se fige. Mildred le regarde sans trop comprendre à quoi il joue exactement, quand dans la foule les cris se calment pour que l'une d'eux pose une question qui arrive aux oreilles du jeune héritier.

Journaliste
Monsieur Gardner... Monsieur Gardner !! Qu'est-ce que ces images signifient, qu'est-ce que ça veut dire ? Où est votre fils et où sont les autres enfants avec lui ? Vous étiez au courant ?

Mildred tourne la tête vers l'écran et voit ce que la guêpe manipulée par Capucine et Léo avait filmés plus tôt dans la journée. Un dernier coup d'oeil à son père avant de voir une blonde apparaître derrière lui.... Cheveux détachés, habits plus soignés, il va s'en dire qu'elle ne ressemblait pas tout à fait à ça quand il l'a vue la première fois, mais elle a toujours autant de charme. Sauf qu'il n'a pas le temps de réagir face à la mine déconfite de la principale intéressée qui sortait d'on ne sait où, dans les coulisses. Miranda avait la bouche grande ouverte, la serveuse qui lui avait indiqué les toilettes lors de la soirée était aujourd'hui mêlée à cette affaire. Mais pourq...

Mildred réintègre son corps quelques secondes plus tard, s'étant absenté juste un instant il retrouve ses compagnons là où il les avait laissé, il reprend ses esprits et ouvre les yeux, juste avant qu'Arya ne réponde favorablement ou non à la demande de Gaspard.



RE: [RP] Garden Party - Petitchocolat - 30-09-2020

https://www.zupimages.net/up/20/13/715t.png

https://www.youtube.com/watch?v=TxzwlkUabIs

Alors qu’Arya est appuyée contre un meuble de la salle de bain, reposant directement sur le carrelage, des larmes de désespoir et de douleur perlant au coin des yeux, elle entend la porte qui grince. Interrogative, elle relève la tête. Quelqu’un a-t-il réussi à oublier quelque chose dans l’espace réduit de son infirmerie de fortune ? Ne sont-ils pas tous censés avoir une tâche précise à accomplir nécessitant leur présence ailleurs qu’ici ?
Apparaissent alors des mèches de cheveux blond platine, suivi d’une petite main délicate agrippée à la porte et d’un visage à moitié mangé par le chambranle de porte.
- Je vais rester avec toi. Les caméras peuvent attendre. Je ne te laisserai pas seule.
La douceur du sourire allant avec cette déclaration nonchalante termine de faire monter les larmes aux yeux d’Arya qui relève tant bien que mal les coins de sa bouche en une grimace forcée. Sa cuisse la lance trop pour qu’elle ressente plus qu’un simple soulagement à la vue de son ennemie d’antan ; mais lorsque celle-ci fini de bander sa jambe plus correctement que la première fois, elle se sent un tout petit peu revigoré.
- Est-ce que tu veux que je te lave entièrement ? On n'a pas volé une douche, je crois...
Le rire de Blanche s’envole dans la pièce comme des confettis et semble habiter les lieux quelques secondes après que le silence est revenu. Loin de paraître incongru en ces tragiques circonstances, il apaise et décomplexe, rendant un brin de naturel à cette situation hors du commun. Profitant de la fraicheur de cette caresse, Arya ferme les yeux un instant, s’imaginant loin, bien loin d’ici et de son corps meurtri qu’elle ne reconnait plus. Elle accepte ensuite la proposition de la jeune femme, clopinant jusqu’à la douche en serrant les dents avant de se laisser tomber dans la cabine tout habillée et de l’inviter du regard à la rejoindre. De toute manière, elle n’aurait réussi à rien toute seule.
Allumant la douche, les deux jeunes femmes laissent l’eau ruisseler sur leurs corps et profitent de ce moment privilégié pour laisser filer quelques grammes de la pression qui pèse sur leurs épaules. La buée envahit la pièce, les enveloppant dans un cocon hors du temps. Laissées seules dans cette grande demeure, elles cueillent avec une joie enfantine cet éclat de normalité qui leur est gracieusement accordé.


---------------------------------------------------------------------------------------- 


Ce n’est que bien plus tard que Gaspard retrouve les deux jeunes demoiselles dans cette même salle de bain. La vapeur s’est évaporée, leurs cheveux encore humides gouttent sur des vêtements propres piqués aux membres de la famille de cette pseudo demeure ; mais personne ne s’en préoccupe, ils ont d’autres chats à fouetter. Et Gaspard de lui demander, survolté, en tendant devant lui Ariette le poussin :
- Peux-tu vérifier qu’elle soit définitivement de notre côté s’il te plaît ? Elle dit avoir été à l’hôpital puis directement emmené ici.
A cette annonce, Arya plisse le nez d’un air méfiant pour essayer de jauger l’inconnue. Sur son visage, rien ne transparaît, hormis peut-être un brin d’incompréhension visant à la protéger de toutes sortes de tests au cas où l’inconnue ne sait pas encore ce dont elle est capable. C’est alors que Mildred s’exclame tout haut, au vu et au sus de tous :
- Vous êtes certains de trouver ça judicieux ? On ne sait pas qui elle est et… C’est bizarre, non, que quelqu’un arrive pile au moment où les caméras ne tournent plus ? Quel intérêt de faire entrer un nouveau personnage dans la boucle si on ne peut pas suivre ses faits et gestes comme ça a été le cas pour nous ?
Un peu plus et il aurait hurlé ce dont elle est capable ! Aussi, paniquant, Arya se tourne vers Blanche qui est restée avec eux avant de murmurer du bout des lèvres :
- Excuse-moi, je ne me sens pas bien… On essaiera l’hypnose plus tard d’accord ?
Appuyant ses propos d’une grimace qui se veut amusante, elle ajoute en regardant au ciel d’un air désolé :
- Et puis je t’ai déjà expliqué que cette technique de ma grand-mère ne fonctionne pas à tous les cas ! Mais promis, dès que j’ai récupéré un peu, j’essaie !
La lividité de son teint allant dans son sens malgré le léger rosé de ses joues dû à son séjour sous la douche, cela lui laisse de la crédibilité et rattrape son jeu d’acteur plutôt pathétique. Heureusement, la blessure à sa cuisse est là pour l’aider à garder la tête haute, ironiquement, et appuie son numéro. Une fois que la petite troupe est sortie, Blanche et Mildred en premier, accompagnée de l’infortunée Ariette retenue prisonnière le temps qu’ils décident ce qu’ils vont en faire, Arya retient Gaspard par le bras et lui chuchote :
- Dès qu’elle dort, j’essaie de voir si son corps me dit quelque chose !
Grimaçant, elle ajoute en regardant sa blessure :
- Au fait, tu penses que tu pourrais m’aider pour ça ?
La malheureuse n’a pas forcément compris que le don du garçon agit principalement sur les taux d’hormones dans le corps, et à dire vrai la douleur est si intense qu’elle est prête à se raccrocher à n’importe quoi pour garder un peu d’espoir.









Plus bas, Blanche et Mildred finissent de saucissonner Ariette à la même chaise qui a vu venir la mort de Patricia. Vérifiant qu’elle n’a aucun moyen de se délivrer, ils s’écartent enfin et soufflent.
Une bonne chose de faite.

Spoiler! Afficher/Cacher
- Blanche et Arya prennent une douche et se changent
- Arya refuse d'ausculter Ariette et lui faire croire qu'elle sait hypnotiser les gens
- Arya demande à Gaspard s'il peut l'aider avec sa blessure
- Mildred et Blanche ligotent Ariette à une chaise