Bienvenue, Visiteur ! Connexion S’enregistrer
Challenge Débutant: Viens tenter ta chance !


Note de ce sujet :
  • Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Kirkwall, le RP le plus compliqué AU MONDE
#11
Maxxie  

Durant les nombreux discours, Maxxie avait aperçut comme beaucoup d'autre élèves, un jeune homme aux cheveux noirs bouclés qui allait plusieurs fois aux toilettes et qui ne revenait jamais seul. Il compris bien vite qu'il s'agissait en réalité d'une combine pour aider les retardataires à s'infiltrer dans la grande salle. Il se demanda si il allait apercevoir Nora rentré a un moment donné. Hélas pour lui il ne vit Nora rentré et était condamné a resté seul jusqu'à la fin de cette séance de torture.
A la suite de tout ces longs discours interminables qu'avaient entrepris chacun des professeur suivant celui de la directrice, Maxxie regarda son téléphone pour voir si Nora lui avait envoyait un message. Aucune réponse. Pendant que les élèves sortaient en masse de la grande salle, Maxxie lui envoya un autre message, espérant cette fois-ci, une réponse:

" Tu es bientôt arriver? Je t'attend devant la cafet' "

Il appuya sur "envoyer" et regardant la foule sortir, rangea son téléphone puis s'avança pour se mélanger a celle-ci. Les étudiants semblaient pressé de sortir, peut être poussé par la faim ou l'envie de changer d'air. En effet ces 3 heures avaient paru une éternité, et Maxxie étaient l'un des premiers a vouloir sortir.
Une fois la porte passé, il s'écarta du groupe pour s'étirer et pousser un soupire de soulagement.

Nora

Le train était enfin arriver a destination: "Gare de l'Archipel des Oracles"
Quand il s'arrêta, Nora poussa un soupire de soulagement et souri. Elle ôta ses écouteurs puis se leva pour prendre ses affaires. Elle mis sa veste en faux cuir dans laquelle elle rangea ses écouteurs et pris alors son sac de cours qu'elle avait entièrement fait a la main. Elle avait uniquement utiliser le tissus de ses anciens jeans ainsi qu'un seul boutons fait en bois par son beau père pour lui permettre de fermer le sac. Elle pris également son sac a main psychédélique a fleures, acheter dans une friperie et seulement ensuite sa valise qui lui venait de son père. Heureusement pour elle, celle-ci avait des roulettes.
Elle ouvrit la porte de sa cabine puis descendit du train en prenant une grande inspiration pour laisser passer l'air frais jusqu'à ses poumons. Elle fut malencontreusement surprise du froid qu'il lui irrita quelque peu la gorge. Elle regarda ensuite a sa droite puis a sa gauche. Elle marcha pour entrer dans la gare. Elle regarda l'heure et s'aperçut que le train avait eu dix minutes de retard. Elle sortit aussitôt du bâtiment pour trouver le taxi prépayé par ses parents qui l'amènerait jusqu'au lycée de Kirkwall. Quand elle aperçût le chauffeur, elle s'empressa d'aller le rejoindre.

"Ah bonjour! Je suis Nora Maxwell, vous êtes bien l'homme qui doit me conduire a Kirkwall c'est cela ? " dit-elle avec un grand sourire chaleureux.

"Oui c'est moi, montrez-moi votre carte d'identité je vous prie"

"Attendez... l'a voila!"

Elle l'a sortit de son sac a main pour l'a lui montré. Il acquiesça d'un signe de tête après l'avoir regarder a peine un fragment de seconde puis l'a lui rendit.

"Donnez-moi votre valise ainsi que vos sacs, je vais tout mettre dans le coffre."

Elle acquiesça et lui donna sa valise ainsi que son sac de cour mais garda son sac a main.
Pendant que l'homme s'adonna a son travail, elle fit le tour de la voiture, ouvrit la portière a l'avant et se mit côté passager. Sa sonnerie de téléphone lui signalant qu'elle venait de recevoir un message se fit entendre. Elle sortit alors son téléphone et vit le message de Maxxie qu'elle ouvrit. Elle commença alors a écrire:

"Je suis là dans une demi-heure a peu prés alors si tu n'as pas faim, oui attend moi."

Le conducteur revint alors, s'assis sans même porter une quelque conque importance a sa passagère, démarra la voiture et se mit a rouler sans dire un seul mot.
Ce comportement quelque peu malpoli embarrassa Nora, était-il tous aussi malpoli ici? Elle sortit alors de son sac un petit livre de poche qu'elle commença a lire.
Peace isn't the destination
Peace is the way

 
Répondre
#12
En sortant de la salle de réunion, Roger se disait une chose, c'est que la directrice est un sac à points Godwin et que ça va vite devenir lassant. La longueur des discours profiens n'étant pas intéressant, et déterminant que de toute façon ils ne diraient rien de plus que ce qu'on disait dans les autres écoles, il décida de dormir pour voir si il en avait encore la possibilité. Il n'y arriva pas. Cet échec l'agaça, donc il avait dû observer dans l'environnement pour voir si il y avait des choses intéressantes. Il ne reconnu personne de son ancien lycée, ce qui ne le rassura pas, mais il se rappela que de toute façon il ne connaissait pas grand monde. Il vit aussi un type qui avait la vessie visiblement défectueuse et se dit qu'il vaudrait mieux s'éloigner du type en question. Si il arrivait dans son dortoir, il allait probablement ne pas arrêter d'ouvrir la porte de la chambre en allant pisser sans cesse puis revenir. Mais voir le même type aller au toilettes et en ramener de nouvelles conquêtes dont il se débarrassait facilement, ce qui l'acheva de le décider de ne pas s'approcher de lui, non pas qu'il en aurait eu l'intention de toute façon, donc voir ce même type être incapable de se retenir ou d'aller se faire soigner sans cesse l'avait ennuyé, et il avait décidé de sortir de son sac un bouquin pour voir si cela l'aiderait à roupiller. Après tout, il faut bien essayer de nouvelles choses. En fait le bouquin était chiant pour ses goûts, donc il le rangea. Et donc plusieurs milliers de secondes plus tard (disons 6360 secondes environ, le temps nécessaire pour voir le premier Robocop si je ne fais pas d'erreur de calcul), il était hors de cette satanée salle de réunion, dans les couloirs à se diriger vers le réfectoire. Il essayait de se tenir calme, car à sa grande surprise, il conservait une horreur des couloirs de lycées depuis "l'incident", et ça allait être difficile pour échapper à la directrice et ses intentions de purger les gens de quoique ce soit. Bref, il était extrêmement crispé et il serrait des dents, recherchant des yeux une cachette si jamais il remarquait quelque chose d'anormal. Il y eu juste deux trois types qui allèrent décider qu'ils était plus haut que le reste dans la chaîne alimentaire du lycée, et qui commirent l'erreur de répéter plus ou moins des mots similaires à la directrice, et de fait Roger les ignora parce qu'il avait la dalle et que c'était déjà assez d'espérer que la bouffe serait pas dégueulasse. Cependant il s'assit à un endroit assez proche de l'entrée de la cantine, le plus proche possible, pour bouffer. De fait il lui sera mieux possible de fuir au cas où, ou au moins d'être le premier à voir quelqu'un de suspect arriver. Même si il pensait lui-même que c'était ridicule.
 
Répondre
#13
bon je comptais aller netflix mais je me suis rappelé qu'il y avait ce topic donc vite fait (dsl)
les yeux perdus dans le vide depuis de longues dizaines minutes, Naeta sembla reprendre soudain conscience lorsque les élèves se levèrent tous ensemble. elle jeta alors un œil autour d'elle avant de se lever à son tour, et suivit la masse des élèves qui se dirigeaient tous vers le même endroit : la cafétéria. elle remit son casque sur ses oreilles (qui s'enclencha sur cette musique). elle ne prêta aucune attention à ce qui se passait autour d'elle, elle était dans son monde sans se soucier de ce qui l'entourait, elle se contenta de prendre son plateau, la nourriture qui était servie, et de déambuler dans le réfectoire avec à la recherche d'une table vide, ce qui fut un défi vu le monde présent, mais elle finit par trouver un endroit où s'installer et commencer à déguster le plat servit par le lycée.
Dans les règles de la cordialité qu'exige de nous la situation présente, dans le cadre imposé par la loi ainsi la pudeur et la bienveillance que nous recommande notre société dans le moment actuel, avec tout mon respect et ma ferveur, et en restant dans le seuil de la bienséance, veuillez accepter madame, monsieur, l'expression de mes plus sincères et chaleureuses salutations, ainsi que de mes sentiments les plus respectueux.
Amicalement vôtre, et pour toujours votre dévoué
Patrisse
 
Répondre
#14
4 septembre, midi.
(j'indiquerai l'heure et le jour à chaque fois)

Les élèves s'assoient et mangent sagement. L'ambiance dans la cantine est sereine, certaines amitiés commencent même à se former. Quelques élèves survivants de Cargenbridge sont entourés d'anciens élèves du lycée de Kirkwall, qui leur posent des questions sur la tuerie...apparemment, beaucoup d'élèves ici ont une sorte de fascination pour la violence, et le fait d'avoir des rescapés d'une fusillade dans leur lycée, ça les fait kiffer.

Soudain, les trois fouteurs de merde de tout à l'heure se font à nouveau entendre...

"Alors le pakistanais, il te manque ton pays ? Moi je t'y renvoie tout de suite !"
"Les negros comme toi, c'est dans la poubelle jaune !"

Aaron, Michael et Alessandro ont pris à partie Mohsin, un élève d'origine indienne qui est un des seuls non-Blancs du lycée. Sa couleur de peau ne pose habituellement pas problème, c'était même une source d'auto-dérision pour Mohsin ; mais là, les trois fauteurs de trouble étaient juste agressifs envers lui. C'était pas drôle (sauf pour eux), c'était purement et simplement méchant.

Le ton monte. Une bagarre est le point de se produire. Mohsin est un grand gaillard qui fait du rugby, mais il est tout seul face à trois mecs qui eux aussi, ont une certaine carrure. Les autres élèves hésitent à intervenir, car vu le physique des mecs, c'est sûr qu'ils vont se faire casser la gueule eux aussi, et puis ils courent le risque d'avoir les fouteurs de merde dans le collimateur...

Pour faire court : si vous voulez intervenir, vous vous ferez défoncer à coup sûr. 
SAUF SI vous tentez d'utiliser un Deus Ex Machina (mais c'est pas obligé).
Noraj de mon carrelage
 
Répondre
#15
Nora

Le taxie roulait seul sur la route, en direction du lycée Kirkwall. Nora regardait le ciel en écoutant du violon tandis que le conducteur impassible, ne détachait pas son regard de la route. Cette situation l'a mettait quelque peu mal à l'aise; elle décida donc de retirer ses écouteurs et d'engager la conversation. Elle n'eut pas le temps de prononcer un mot que le conducteur lui coupa la parole:

"Qu'est-ce que tu as fait?"

Surprise, Nora s'exclama "Pardon?"

"Je veux dire.. Personne ne vas dans ce lycée de son plein grès.. Tu as du dépasser les bornes pour que tes parents t'y envoient"

"Non! Pas du tout.."
elle hésita "C'est juste que.. Il s'est passé quelque chose dans mon ancien établissement.. Et j'ai voulu.. Enfin ON a voulus changer d'air.."

Il compris alors "Ah donc tu fais partie des rescapés de Cargenbridge?!"

"Rescapés?!"

"C'est comme ça que tout le monde vous appellent.."

"C'est super dégradant.."


Elle tourna la tête après lui avoir jeter un regard noire. Il l'a regarda et se rendit compte de la susceptibilité de sa passagère.

"Le prend pas mal petite! C'est tout a fait légitime que vous vous barriez de votre ancien bahut.."

Elle le regarda avec un regard moins agressif.
La voiture arriva devant une grande grille qui s'ouvrit a l'arrivé de celle-ci.

"Nous y voilà; Lycée Kirwall!" dit alors l'homme.

Elle tourna la tête pour regarder le lycée qui l'effrayer bien plus qu'elle n'aurait pu y penser.

Maxxie & Nora

Il était le seul a ne pas être encore rentré a la cantine. Il s'était assis contre un mur du couloir pendant qu'il écoutait de la musique. Il regarda l'heure sur son téléphone. Il était encore sensé attendre 5 minutes avant l'arrivé de Nora mais la faim l'appelé. Il retira ses écouteurs et se dirigea vers la porte du réfectoire quand une voix l'interpella.

"Tu devais pas m'attendre?"

Il se tourna en direction de Nora et sourit.
Celle-ci se trouver dans le troue de la porte qu'elle maintenait ouverte en s'appuyant dessus. Elle avait dans sa main droite, sa valise et sur ses épaules; ses deux sacs.

"Mais quelle pose! Ce serait un super cliché a prendre!"

"AH AH AH très drole! Tu veux bien qu'on en parle après Max?! Viens m'aider a la place!"


Il rigola légèrement et lui pris sa valise.

Waouh qu'elle gentleman!" s'exclama Nora.

Ils se sourirent mutuellement, content d'être ensembles.

"Bon vient on va amener tous ça au concierge! En espérant qu'il soit là!" dit Maxxie.

"C'est une super idée! Et après on ira manger parce que je meure de faim!"

Les deux amis se mirent alors en route en direction des escaliers.
Peace isn't the destination
Peace is the way

 
Répondre
#16
Roger Gerdol dormait depuis plusieurs minutes quand un tapage énervant le réveilla. Bonne nouvelle pour lui, il arrivait à dormir, mais pas assez bien pour ne pas être réveillé au moindre truc, mais cela était une bonne chose également, puisque si un truc suspect arriverait, il ne serait pas inconscient face au danger. Le truc c'est que ça ne ressemblait pas à des coups de feu et il n'entendait personne crier à la mort, ça devait aller, il fut donc rassuré. Il se rendit compte qu'il ne s'était pas endormi sur son plateau repas, ne détruisant pas ainsi sa nourriture et ne barbouillant point sa face, parce qu'il avait oublié de prendre un plateau. Il décida donc d'aller s'en chercher. Prenant la nourriture sur plateau repas, il put avoir la confirmation que la bouffe était effectivement dégueulasse : c'était de la pizza avec du maïs dessus qu'il avait pris. Il ne fallait d'ailleurs pas s'en étonner : il y a encore pas très longtemps, l'écosse était dans le Royaume-Uni après tout. Il se demanda comment absorber cette substance affreuse, quand il se rendit compte que le tapage continuait. Même si son sommeil avait été rapide, il était déjà mal réveillé et percevait un peu mal son environnement; il ne vit pas les détails mais il sentait que cela l'agaçait de toute façon. Il réfléchit donc à lancer sa pizza affreuse dans la gueule des responsables de ce bruit affreux mais apparemment inoffensif, et ce tout en retournant vers sa place, si il allait réussir à la trouver. Mais il se rendit compte que des actions violentes dés le premier jour dans un bâtiment contrôlé par une directrice à ascendance certainement allemande n'était pas des plus intelligent. Ayant vu assez de films sur l'école, il devinait qu'à tout les coups et quoi que son ennemi responsable du bruit chiant faisait, il allait s'en prendre plein la gueule par les autorités certainement incompétentes, et que ses ennemis s'en tirerait en le rendant responsable d'à peu près tous les problèmes causés. Enfin peut-être pas, si l'ennemi était pas assez manipulateur pour ça, mais Roger ne voulait pas prendre de risques et il se disait qu'il valait mieux se rendre discret pendant le début de son séjour ici. En plus ça allait arranger son narrateur personnel car il sera pas là pendant quelques semaines et du coup Roger sera pas là à bloquer inutilement le cours de l'histoire en pleine action critique (eh oui, mais c'est les vacances. Mauvais timing de s'inscrire ici juste avant de partir cependant). Bref il se rassit à sa place comme si il n'avait rien vu, profitant de l'air crevé sur son visage pour avoir l'air d'un somnambule pour ainsi de pas faire croire aux autres élèves d'un égoïsme intégré à lui (mais il voyait pas pourquoi, pensant que ces bruits chiants ne dérangeaient que lui), et tenta avec un succès relatif de manger sa bouffe.

A plus sinon
 
Répondre
#17
Bonsuère j'aimerai participer, est ce qu'on peut me rappeler les "commandes" jveux dire comment faire un cadre pour le RP j'men souviens plus ...
En tout cas voilà mon personnage:

Eliott Hanks
https://media.giphy.com/media/BZ8LE9ii3JDAA/giphy.gif
Nationalité : Écossais
Age : 17 ans
Fonction : Élève
Biographie : Son père est mort, sa mère c'est surement pour bientôt. Ce n'est pas qu'Eliott s'en fiche mais il n'a jamais vraiment été doué pour montrer ses sentiments ni même pour les ressentir. Sa mère lui mena une existence très compliquée. A la mort de son père elle le garder enfermer le plus souvent possible pour qu'elle ne soit pas seule mais elle ne faisait que pleurer et boire à la maison. Les médicaments qu'il prend pour gérer ses "crises" dont il ignore tout ont de moins en moins réussi a satisfaire son esprit, alors à partir de ses 13 ans il a commencer à se procurer des "médicaments" qui n'étaient pas destinés à sa maladie.
Il y a eu une fusillade au lycée; Eliott lui est resté calme, le professeur leur a tous dis de se cacher sous leurs tables, tout le monde a paniqué, sauf lui, Eliott s'est assis calmement sous sa table a mis ses écouteurs et a attendu tout a fond de la salle. Quand on lui a annoncé qu'il devrait quitter son lycée pour en rejoindre un autre il n'a rien dit et s'est contenté d’acquiescer. Il n'a pas de but, ni de projet, il se contente de faire ce qu'il sait faire et comme il a toujours été doué en études il n'a pas vraiment de problèmes avec ses professeurs. Mais parfois, quand il ne prend pas ses médicaments, Eliott change tout de suite d'humeur voir même de personnalité...
Même si il se fait peu d'ami car il n'est pas avenant, Eliott est extrêmement fidèle et essaye de ne pas décevoir ceux qui comptent sur lui
http://www.toutelatele.com/IMG/arton85439.jpg
- Intelligence :  7/10
- Physique :  5/10
- Social :   3/10
Ancienne de Lak, hébergée sur un tout nouveau compte.
Mzellewendy, 3mma333, TrueDestiny << Ah oui aussi j'étais Angelo (compte de pioulak parce que mon compte marchait pas, merci mon petit piou)
 
Répondre
#18
Code :
[rp] TEXTE [/rp]
[titre] TITRE[/titre]  
       
Peace isn't the destination
Peace is the way

 
Répondre
#19
hey les copains je pars une semaine de manière totalement imprévue, Groovix si tu veux inclure temporairement Naeta dans les PNJ le temps que je revienne je te laisse libre (en suivant sa personnalité), je reviens sûrement lundi ou mardi prochain
Dans les règles de la cordialité qu'exige de nous la situation présente, dans le cadre imposé par la loi ainsi la pudeur et la bienveillance que nous recommande notre société dans le moment actuel, avec tout mon respect et ma ferveur, et en restant dans le seuil de la bienséance, veuillez accepter madame, monsieur, l'expression de mes plus sincères et chaleureuses salutations, ainsi que de mes sentiments les plus respectueux.
Amicalement vôtre, et pour toujours votre dévoué
Patrisse
 
Répondre
#20
Salut je voulais juste saluer ta pugnacité et ta détermination Groovix, genre c'est un proto D&D version politico-lycéenne, tout ce qui manque c'est des dés quoi
Le DM est fort en toi!!
ça me donne tout à fait envie de participer à l'aventure on verra dans la journée si l'inspiration frappe à ma porte, mais dans tous les cas gg pour ces trésors d'inventivité


-----
Huh
-----



 
Répondre
  


Atteindre :


Recherche: 1 visiteur(s)